Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 février 2014 1 24 /02 /février /2014 08:16

 

Anja Kroencke et Robert Alejandro sont deux artistes qui, sans se connaître, ont pourtant eu la même idée: faire des dessins de mode où un lien se retisse entre les femmes et la nature.

De cette source d'inspiration qu'est la nature, ces dessinateurs nous questionnent sur la place du naturel dans la mode et dans notre manière de nous habiller.


Chez Anja Kroencke, le naturel semble passer par l'union du vêtement à celle qui le porte: idéal de grand couturier, qui rêve de l'union parfaite entre un habit qui révèle la beauté des femmes et une femme qui met en valeur l'habit. 

Dans ses dessins, les motifs de fleurs et de racines des robes semblent se fondre dans le corps des femmes pour devenir tatouages ou bijoux, un prolongement naturel du corps, l'enveloppe naturelle qui sert d'écrin à la beauté. Femmes et vêtements se distillent pour laisser place à des créatures en fleur, intriguantes et féériques.


Chez Robert Alejandro, la femme se fond entièrement dans ce que lui offre la nature, comme si elle voulait devenir fleur, végétale à part entière. Le corps des femmes se soumet aux dessins et aux nervures des feuilles, aux contours des tiges et des graines, nous renvoyant ainsi à la fragilité et à l'éphémère de la beauté.


 

Je vous laisse vous promener au milieu de ces dessins et m'en vais rêver de robes aux jupons de pétales et d'étoles tissées dans des lianes...

 

anja-3.jpgAnja Kroencke

http://www.anjakroencke.com/Fashion

 

anja 4

Anja Kroencke

http://www.anjakroencke.com/Fashion

 

anja 1

Anja Kroencke

http://www.anjakroencke.com/Fashion

 

anja 6

Anja Kroencke

http://www.anjakroencke.com/Fashion

 

anja 2

Anja Kroencke

http://www.anjakroencke.com/Fashion

 

 

robert alejandro4

Robert Alejandro


robert alejandro2Robert Alejandro

 

robert alejandro 1

Robert Alejandro

 

botanic 03Robert Alejandro

 

Repost 0
Published by noëmie-joyaux
commenter cet article
11 janvier 2014 6 11 /01 /janvier /2014 08:46

 

 

C'est vraiment exaltant d'être la personne qui détient les clefs de ce blog et qui reçoit donc vos coups de coeur, les réactions à ce que d'autres vous font découvrir, vos envies de partage...

Jolie effet-domino de l'article que j'ai posté hier, ma soeur Amandine m'envoie ce matin le lien qui mène au travail de deux artistes, Pierre Javelle et Akiko, dont les photographies font écho aux mondes minuscules créés par l'artiste suédois Johan Thörnqvist, découvert par Anne récemment.

Comme lui, ce couple franco-japonais met en scène un univers parallèlle d'êtres minuscules, qui s'approprient cette fois l'espace de nos assiettes pour introduire leur grain de fantaisie et d'humour et faire changer notre regard sur les choses du quotidien.

Je vous ouvre à mon tour les portes de cet univers drôle et poétique de minipouces et vous souhaite une belle promenade:

 

 

http://www.minimiam.com/en/goen.html

http://www.actupus.com/regardez-ces-photos-de-nourriture-de-plus-pres-vous-allez-decouvrir-dautres-choses/

 

Minimiam_feeldesain_06-copie-1.jpg

 

Minimiam_feeldesain_08.jpg

 

Minimiam_feeldesain_14.jpg

 

Minimiam_feeldesain_25.png

 

Minimiam_feeldesain_09.jpg

 

Repost 0
Published by noëmie-joyaux
commenter cet article
10 janvier 2014 5 10 /01 /janvier /2014 06:19

 

Bonjour à tous,

Mon amie Anne vient de m'ouvrir la porte qui mène à un univers artistique fantastique: celui de l'artiste suédois Johan Thörnqvist

A la manière d'un Hiromasa Yonebayashi (Arrietty et le petit monde des chapardeurs) ou d'un Myasaki (Mon voisin Totora, Le voyage de Chihiro...), ce jeune artiste s'amuse à introduire le joli grain de sable qui fait s'enrayer la réalité bien huilée du monde, à distiller la goutte de magie et de fantaisie qui manque trop souvent à notre quotidien.

En utilisant une photographie du monde réel comme d'autres utilise la toile, Johan Thörnqvist fait fleurir autour de lampadaires ou d'arrêts d'autobus, un univers parallèlle d'êtres miniatures, où imaginaire et poésie sont les maitres mots qui dirigent le monde.

Je vous laisse vagabonder dans ce petit monde fascinant, en vous promettant que vous ne regarderez plus jamais de la même manière les plantes en pot que vous avez à la maison ou la bouche d'incendie qui est au coin de votre rue...


 

http://www.snarlik.se/

 


 

bouche incendie-Johan-Thornqvist-01-620x723


Johan-Thornqvist-7.jpg

 

Johan-Thornqvist-6.jpg

 

Johan-Thornqvist-4.jpg

 

Johan-Thornqvist-5.jpg

 

 

 

 


Repost 0
Published by noëmie-joyaux
commenter cet article
20 décembre 2013 5 20 /12 /décembre /2013 03:32

 

Bonjour à tous,


Ma soeur vient de me faire découvrir l'oeuvre d'une artiste coréenne,

Jee Young Lee,

 dont le travail hallucinant consiste à créer des décors

issus de son imaginaire, de ses rêves ou de souvenirs;

tout cela, dans une pièce de 15mètres carré

... qui est en fait son appartement.


L'univers onirique que vous allez découvrir

repose entièrement sur ses jolies épaules,

de la création aux sculptures, en passant par la photographie.


Je vous laisse deux liens où découvrir son oeuvre

de manière plus approfondie et vous laisse ouvrir les yeux

sur un univers foisonnant et poétique, comme tout droit sorti d'un rêve:



http://www.opiomgallery.com/en/artistes/oeuvresphotographe/17/jeeyoung-lee

http://www.vincentabry.com/cette-jeune-coreenne-a-invente-toutes-ces-scenes-dans-une-piece-de-15-m2-zero-photoshop-29669

 

 

Nightscape.jpg

Nightscape

 

Monsoon-Season.jpgMonsoon Season

 

I-will-be-back.jpgI will be back

 

Resurrection.jpgResurrection

 

Chasse-au-Tresor.jpgChasse aux trésors

 

jeeyoung_lee_opiom_gallery_317.jpgSweet appetite

 


Repost 0
Published by noëmie-joyaux
commenter cet article
22 octobre 2013 2 22 /10 /octobre /2013 08:06

 

 

Nicolas:

Bon, alors, mes découvertes de l'été:

 

- Bouquins:
La troisième révolution industrielle, Jeremy Rifkin. Une sorte de visionnaire qui propose d'allier la technologie de l'internet et celle des nouvelles sources d'énergie (éolienne, solaire, hydrogène...) pour créer une nouvelle ère industrielle durable, écologique et basée sur la communication, la coopération et l'échange intelligent de l'énergie. Une gageure, une utopie me direz-vous. Et pourtant, de nombreux politiques et industriels y croient. Il expose des exemples concrets de mise en place de ses théories sur le terrain (San Antonio, Monaco, Utrecht, la région Nord Pas de Calais...) et de coopération avec de haut dirigeants comme Baroso ou Merkel (pourtant pas vraiment des gauchistes écolos-bobos...). Passionnant.

Le trône de fer: pour ceux qui connaissent et aiment la série, je vous recommande chaudement les livres. De bons pavetons mais qui s'avalent en un rien de temps. Dans un royaume imaginaire, les complots, trahisons, alliances, guerres et tractations pour l'accès au pouvoir. Rien à voir avec le Seigneur des Anneaux: ici point d'elfes ni de magiciens mais une ambiance féodale teintée de références à peine masquées à notre histoire moderne. Le tout dans un style d'écriture ciselé. Un best-seller qui le mérite.

-Musique:

Pas grand chose à se mettre sous la dent mais quand même deux bonnes découvertes.

La femme, album Psyho Tropical Berlin: une pop psyché synthétique barrée et hypnotique sur des textes aux apparences loufoques mais qui, si on les écoute attentivement, révèlent une écriture très subtile, oscillant entre humour déjanté (Antitaxi) et/ou noir (voire très noire: "Saisis la corde" ou "Le blues de Françoise"). Bref, un album à dompter avant de l'adopter. https://www.youtube.com/watch?v=3y_nP8GGGdY 

Orval Carlos Sibelius album Super Forma: encore de la pop-rock psyché, lyrique à souhait, qui pioche chez les Who, les Floyds, les Beachs Boys, la musique orientale... Un disque complexe écrit et joué par un type simple (Axel Monneau à l'état civil) qui se qualifie lui-même comme un "pas musicien". C'est peut-être là le secret de cet album profond, complexe et surtout magnifique qui vous pénètre par les oreilles pour se perdre dans les méandres de vos aires cognitives et ne jamais en ressortir. Pour votre plus grand bonheur, je l'espère, en tout cas pour le mien, ça c'est certain. Rien à jeter, c'est assez rare pour être souligné. A écouter au casque ou alors très fort dans le salon.

 

 


 

Audrey:

Mes découvertes de l'été sont: Jane Eyre en lecture, la série toujours aussi géniale inspirée de l'œuvre Game of thrones, et le film superbe, éblouissant, de Xavier Dolan Laurence Anyways, qui reste pour l'instant mon film de l'année.


Laurence-Anyways-Xavier-Dolan-2012

Enfin, j'ai découvert hier soir une toute petite partie de l'œuvre du photographe Sebastiao Salgado qui expose à Paris "Genesis", mais cela m'a donné l'eau à la bouche...
Voilà pour mes découvertes coups de cœur!

  sebastiao

 

sebastiao3

 

Sebastião Salgado Genesis-3

 

 

 

 

Margaux:

Musique -Bakermat et Klinglande (ca me fera toujours penser a la plage), la BO de Good Morning England (une bonne compile de vieux tubes rock)

Litterature -Le Guide du Routard du Maroc :) (mouiii pas terrible niveau littérature ces derniers temps)

Cinema -Kick ass 2 (si on aime les comics, et qu'on a vu le #1)

Peinture -La Tour Paris 13 (ou la magie du Street Art prend son sens) --- http://www.tourparis13.fr/ 

Photographie -mes photos de vacances sont plutôt réussies!  --- http://www.pinterest.com/GommieGowmette/loved-places-around-the-world/ 

Pays -Je reste la 1ere fan dou PORTOUGAAAAL et j'ai découvert Porto cet été, une ville absolument magnifique.

 

 


 

Patrice:

Nous y voilà... un mail pour parler de mes découvertes culturelles de l'été.

 

J'ai eu beau cherché le chien andalou de Bunuel, mais en Cantabrie, ça semble bien difficile. Nous avons dû nous contenter de celui du musée Guggenheim. Un puppy de Jeff Koons nous y attendait. Drôle de clebs et sorte de gardien du musée qui pourrait dévoiler des dents bien rondes dignes d'un manga japonais! En fait ça ne sert à rien de vraiment s'interroger sur la présence de cette sculpture de fleurs. On n'aime ou on n'aime pas. Moi, j'aime bien comme mes enfants et comme les milliardaires nouveaux riches ou Bernard Madoff.

 guggenheim2

 

Pour ceux qui aime Wallace et Gromit, venez donc découvrir la fontaine Wallace du parc de Blossac de Poitiers. En commun: le nom. Pour Gromit, il faudra chercher plus loin. Aujourd'hui elles décorent nos paysages urbains sans faire dans la démesure... autrefois elles avaient un dessein supplémentaire: lutter contre l'ivrognerie. A une époque où les problèmes d'approvisionnement en eau étaient problématiques (à Paris, pas chez moi) les plus pauvres se réfugiaient dans la consommation de nos pires vins. Et notre bon philanthrope anglais Sir Richard Wallace trouva une solution en finançant ces fontaines.

 wallace

 

Le J'aime... c'est mon école.

 Photo j'aime

 

Un escargot se cache dans les escaliers d'un bâtiment de Laredo. Les gastéropodes sont chez nous. Ils nous ont envahis, il y a bien longtemps et dévorent nos appartements sans même que l'on s'en aperçoive. Méfiez-vous... prenez l'ascenseur, c'est moins dangereux, ils finissent toujours par vous recracher quelques part entre le premier et le dernier étage.


escalier

Découverte d'un street art étonnant... blublu.org

 

 


 

Nadine:

Jacques Bertin, car il nous a enchantés cet été à Loctudy…

http://www.youtube.com/watch?v=5HMe7fugbNM

 

 


 

Martine V.:

La demande de Noémie sera un peu difficile à partager car c’est un festival de musique et qu’il faudrait pouvoir le reproduire ... mais à http://www.belleilemusique.com/index.htm, on peut entendre quelques passages musicaux. Ce qui fait le charme et qui attache ?
Les musiciens sont tous des enseignants (de divers conservatoires) autant que des concertistes, qui, autour d'une académie estivale d'une dizaine de jours regroupant des élèves de partout en France et de Belle-Ile, offrent le soir des concerts de musique de chambre.
Ces concerts témoignent d'une grande entente et de complicités artistiques entre les musiciens. Plutôt que de virtuosité, même si ces concerts n'en manquent pas, c'est de sensibilité qu'il s'agit, avec la découverte de compositeurs contemporains aux côtés de grands classiques : on sent bien que des pédagogues sont à l'œuvre :-) mais c'est plus profond que cela.

Les concerts ont lieu dans des églises de l'île (prendre des coussins, les bancs prévus pour tenir éveillés pendant la messe n'assurent pas un confort d'écoute fabuleux ...) mais aussi dans des lieux étonnants, comme le Grand Phare de Goulphar ou le devant du fort Sarah Bernhardt - avec accompagnement de mouettes pour ce dernier lieu).
La présence des jeunes participants à l'académie, auprès des habitants de l'île, des touristes et des mélomanes ajoute au côté convivial et sans façon d'un ensemble musical captivant.

 

 

 


Hervé :

Meuhnon, Noëmie, ne va pas croire que j'aie oublié ton invitation à te raconter nos coups de cœurs de l'été, mais je me suis vraiment creusé le citron pour essayer d'en trouver... car la récolte 2013 ne m'a pas semblé mémorable. Peut-être parce que, sous votre influence, je me suis mis à lire des polars?!... (sans rancune):

 

. Des clous dans le coeur, de Danielle Thiery = prix du quai des orfevres 2013(!!) = nullissime;

. St Sépulcre de Patrick Besson : récit picaresque et moyenâgeux, dont la lecture ne me semble pas indispensable;

. Le Prédicateur, de Camilla Laeckberg : même ma suédoise préférée m'a déçu: le style est toujours aussi plaisant, mais le scénario me semble trop tarabiscoté et tiré par les cheveux; pour l'instant La Princesse des Glaces reste ma référence;

. Forteresse Digitale de Dan Brown: thriller informatique au cœur de la NSA (dont on parle beaucoup ces temps-ci) ; scénario très futé, qui aurait mérité d'être exploité par un auteur un peu plus subtil;

 

.Bangkok 8 de John Burdett: plongée dans les bas-fonds de la prostitution, du meurtre et de la corruption à Bangkok: sur fond d'asiatisme et de bouddhisme de supermarché, on sent trop à son style accrocheur, qu'il exploite un filon facile et sans doute  rémunérateur;

.Mes nuits sont plus belles que vos jours de Raphaele Billetdoux = un titre tellement beau que je croyais qu'il était de Jean Dormesson... hélas, le texte était tellement ennuyeux que je ne crois pas être allé au bout;

.La délicatesse de Daniel Foenkinos : c'est le syndrome de Eric Emmanuel Schmitt: il écrit avec tellement de facilité et d'humour qu'il néglige de se relire.

Alors, après cette suite de déceptions, aurais-je eu un avis favorable, voire un coup de coeur??

Eh bien oui! il s'agit de Le club des incorrigibles optimistes de J. Michel Guenassia: c'est une jolie chronique de l'adolescence à Paris dans les années 60, sur fond de guerre d'Algerie, à travers le quotidien d'un bistro où se retrouvent quantité d'immigrés politiques de tous bords, pour jouer aux échecs... d'où un entrelacs de destins et de rencontres, souvent cocasses, qui donne à ce bouquin original un charme et une profondeur que l'on savoure vraiment avec plaisir.

Quant aux autres manifestations culturelles de l'été, expositions et concerts, on les a consciencieusement tous loupés.

Voilà pour mon compte rendu; je suis impatient de lire celui de vos autres amis, et surtout le vôtre, pour relever un peu le niveau de satisfaction...

 


 

Noëmie:

 

Mes jolies découvertes estivales…

 

La voix chaude et vibrante de Benjamin Clementine,

http://www.youtube.com/watch?v=7Dc5BQ31iLw 

celle si joliment éraillée d’Alex Hepburn, qui me rappelle un peu Janis Joplin (oui, rien que ça !) : http://www.youtube.com/watch?v=232Dg0U1dDg 

 

Le « Roméo et Juliette » déjanté et poétique de Jonathan Levine : Warm Bodies. Un film qui m’a donné des papillons dans le ventre et une belle dose de bonheur.

http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=190969.html

Dans la même gamme (une pointe de poésie, un grain de philosophie et un petit truc en plus qui vous rend tout heureux et léger) : Life of Pi, de Ang Lee, et Les Bêtes du sud sauvage, de Benh Zeitlin. Pour ce dernier, la BO est sublime et le scénario unique en son genre, ce qui ne gâte rien…

http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=54343.html

http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=200333.html

 

En littérature, différents styles et différents genres, mais toutes de très belles découvertes :

- Pour la découverte d’un très beau classique : Tess D’Urberville de Thomas Hardy. Un roman qui nous vient de l’Angleterre du 19ème mais qui est d’une modernité déconcertante. Un petit bijou sombre et brillant comme un saphyr.

- Pour la détente et ce petit bonheur de lecture de ne pas avoir envie de poser le livre : Hunger Games de Suzanne Collins (merci Nadine !) côté science-fiction et Sorry de Zoran Drvenkar côté polar (merci Marion !). Pour les amateurs de romans policiers, je conseille vraiment celui-ci car il allie un style d’écriture travaillé, un suspense haletant et une intrigue superbement construite. Que demander de plus !

- Pour l’OVNI de l’été, 1Q84, d’Haruko Murakami (merci David !). Une très jolie étrangeté venue du Japon, qui mêle poésie, suspense, très belle histoire d’amour (pas cucul !) et ce petit trait que je trouve charmant et très japonais, où les frontières entre fantastique et réalité s’abolissent et se fondent les unes dans les autres.

 

En peinture, l’artiste Simon Hantaï. En pliant, froissant, peignant puis dépliant ses toiles, ce peintre a fait de son œuvre une collection pleine de couleurs, de motifs en éclats et pétrie de ce choix artistique que je trouve très beau : « Faire de l’exceptionnellement banal »…


haitai 1


Hantai 4

 

hantai 2

 

 

 

Repost 0
Published by noëmie-joyaux
commenter cet article
5 septembre 2013 4 05 /09 /septembre /2013 11:13

 

Bonjour à tous!

Comme l'an passé, je vous propose une invitation qui nous permette à tous de partager les jolies découvertes faites pendant l'été. Qu'il s'agisse de musique, de littérature, de cinéma, de peinture, de photographie, ou encore de pays, de festival et que sais-je d'autre, je suis preneuse de tout et déjà impatiente de me pencher sur ce que vous me ferez découvrir!

Je ne vous le dis peut-être pas assez, mais grâce à vous, depuis la création de ce blog, j'ai réellement fait des découvertes fabuleuses, je ne m'en lasse pas et j'attends toujours avec impatience vos mails

et les coups de coeur qui les accompagnent.

Je vous attends et vous embrasse tous très fort,


 

Noëmie

 


 

PiedsAudrey1-Copier.jpgphotographie de Dorothy Shoes

http://www.dorothy-shoes.com/

 

 

 

 

 


Repost 0
Published by noëmie-joyaux
commenter cet article
5 mai 2013 7 05 /05 /mai /2013 10:20

 

 

"La peinture de Damien Cadio, un monde étrange.

Qui sait si les choses sont en instance d'apparaître ou de disparaître.

Monde étiré, flottant dans un temps indéterminé,

ses tableaux contiennent un secret."

(Emmanuel Posnic, Paris art)


Je ne saurais trouver de meilleurs mots pour vous parler de ce peintre contemporain que je viens de découvrir, Damien Cadio, dont certaines oeuvres m'ont réellement fascinée par leur délicatesse, leur étrangeté et leur poésie mélancolique.

Je n'aime finalement que peu d'oeuvres de ce peintre, certaines appartenant à un univers morbide, à la limite du gore, qui me parle peu. Celles que j'ai selectionnées sont sans aucun doute les plus "édulcorées" de ce peintre mais on y perçoit cette sensibilité à fleur de pinceau qui fait l'unité de son oeuvre et que j'ai personnellement trouvées d'une grande beauté.

Je vous laisse découvrir ces images mystérieuses, qui cristallisent des moments volés, à la frontière du rêve et de la réalité: les jeux de lumière sur la nuque d'une femme, la chute d'un cercueil dans la mer, la beauté éphémère d'un feu follet et d'une fleur, le baiser volé par Dracula à Mina Harker...


 

expositions-damien-cadio-excalibur-espace-culturel-de-l-ond.jpghuile sur toile, janvier 2012

 

 

damien-cadio-cercueil.jpg

De l'histoire du nougat à l'interprétation des rêves,

huile sur bois, 2012

 

 

images.jpg

 

 

123636_tupelo_low.jpg

 

 

 

coeur-de-rockerlight1-600x450.jpg

Coeur de rocker

huile sur toile, 2008

 

 

 

Repost 0
Published by noëmie-joyaux
commenter cet article
15 mars 2013 5 15 /03 /mars /2013 06:46

Bonjour à tous,

Toujours grâce au magazine Vogue et à sa très belle rubrique sur le monde de l'art, je viens de faire la découverte de plusieurs photographes qui ont en commun d'être exposés dans la Howard Greenberg Gallery et d'avoir réalisé des portraits. J'ai trouvé ces photographies d'une force saisissante, elles ont toutes laissé une empreinte durable sur ma rétine et je voulais les partager avec vous.

Je vous ai choisi un cliché de Dorothéa Lange (PS: merci Aurélien pour la correction de mon erreur!), Migrant Mother, qui figure souvent dans les livres d'histoire, visage de Pieta américaine des années 30; un portrait saisissant de Mohamed Ali; une photographie de Jerome Liebling, Butterfy Boy, enfant aux yeux de vieillard à qui l'on voudrait bien voir pousser des ailes; et enfin la secrète Joanna de Saul Leiter.

 

 

 

howard-greenberg.jpg

Migrant Mother, Howard Greenberg (1936), Nipomo, Californie

 

 

 

howard-greenberg-being-mohammed-ali.jpg

Muhammad Ali, Gordon Parks (1966)

 

 

 

1949_butterfly_boy.jpg

Butterfly Boy, Jerome Liebling (1949)

 

 

 

howard greenberg, Joanna 1947

Joanna, Saul Leiter (1947)

 

 

 

Autre belle découverte, offerte par ma copine Aurélia cette fois: le très bel univers pictural de Dorothy Shoes.

C'est un monde que j'ai trouvé plein de grâce et de poésie, où chaque cliché délivre une foule de sensations, de jolis grains de folie et de petits messages. Ma plume en frémit déjà...

Je ne résiste pas à exposer trois de ses photos sur mon blog mais vous invite aussi à explorer son site, en espérant que vos yeux en ressortiront aussi charmés que les miens:

http://www.dorothy-shoes.com/

 

23-La-Gueule-du-Loup-.jpg La gueule du loup, Dorothy Shoes

 

34-Le-Soupirail-.jpgLe soupirail,  Dorothy Shoes

 

 

30-Forecast-.jpgForecast,  Dorothy Shoes

 

 

 

 


Repost 0
Published by noëmie-joyaux
commenter cet article
20 février 2013 3 20 /02 /février /2013 11:21

 

 

le-tableau-2.jpg

Le tableau, film d'animation de Jean-François Laguionie (2011)

 

 

 

 

 

La rose pourpre du Caire de Woody Allen, L'histoire sans fin de Michaël Ende, Le tableau de Jean-François Laguionie ; bien des films et des livres en ont rêvé: pouvoir entrer dans un univers de fiction qui nous fascine... Alors je vous pose la question: dans l'univers de quel auteur, dans l'univers de quel peintre et dans l'univers de quel cinéaste vous introduiriez-vous, si la magie vous le permettait? Bref, dans quels univers d'artistes aimeriez-vous déambuler, voyager, vivre, peut-être?

Je vous attend, et de mon côté, je vais me replonger dans le livre qui m'a inspiré cette invitation: Le seigneur des anneaux de Tolkien...

 

 


Repost 0
Published by noëmie-joyaux
commenter cet article
19 février 2013 2 19 /02 /février /2013 12:46

 

 

 

james-bond.jpg

 

2012

 

 

L'année 2012 n'est pas encore si loin derrière nous... Qu'en avez-vous retenu, de belles découvertes et de grands coups de coeur? Quelles traces la musique, le cinéma, la littérature, l'actualité, ont-ils laissées dans vos mémoires? C'est la question que je voudrais vous poser aujourd'hui... Donc,

  • Quel est l'album ou l'artiste que vous avez découvert, ou pris plaisir à écouter, cette année?
  • Quel livre retiendriez-vous de cette année 2012?
  • Quelle série télévisée?
  • Quel film?
  • Et enfin, quel fait d'actualité en garderez-vous en mémoire?

 

 

Laëtitia :

Alors moi, le livre qui m'a marquée a été en même temps la découverte d'un auteur: Maxime Chattam. Son roman policier Les arcanes du chaos fait se poser de vraies questions sur le monde et ceux qui nous dirigent. Un livre qui se dévore!


En ce qui concerne le film, je ne suis pas allée beaucoup au cinéma cette année malheureusement mais je veux quand même parler de Skyfall, film qui a été une grande surprise pour moi. J'y suis allée à reculons en m'attendant à voir des voitures qui explosent de partout et j'ai trouvé une belle réalisation, mêlant à la fois humour, émotion et action. Pas un grand film selon mes critères mais tout de même une belle réussite, on ne s'ennuie pas!


Les 2 faits d'actualités qui ont marqué cette année 2012 sont bien entendu le passage à gauche du pouvoir. Après 15 ans de droite ça ne s'oublie pas! Et puis j'ai également été très touchée par la sentence qui a été proclamée à l’égard des chanteuses des Pussy Riot. ca me fait penser que la liberté d'expression est un droit qui est loin d'être acquis et qui fait se poser beaucoup de questions sur la liberté en général, quand on voit qu'un homme au pouvoir, à lui seul, peut décider de votre sort...
Enfin, je n'ai rien qui me vient en tête pour le moment au niveau musique (pourtant j'en écoute beaucoup au travers de mon homme passionné!) et je ne regarde absolument pas de séries à la télévision.
 

 


 

Lucie :

Bonjour à toutes et à tous !
Je vais essayer de faire court, car cela faisait une heure environ que j'écrivais mes souvenirs et là au moment de partager mon commentaire... Je clic sur " fermer" et Pfff !!! J'ai tout perdu !!!
Mais non !! Tout est dans ma tête !!
Donc je disais que cette année 2012 valait la peine d'être partagée, d'autant qu'elle fut animée pour ma part par notre voyage au cœur d'un pays inoubliable, oui le votre !! Le Vietnam ! Merci encore !

Musicalement très dense surtout quand on a des supers dealers de Zik autour de soi !!!
Django Django avec un album du même nom. Groupe qui envoi du lourd, rock/électro plein d'énergie. Et très bon en concert !

Une série, ben pas facile, j'en ai plusieurs ! Alors celle que je mets en premier plan est Games of thrones, série fantaisie-médiévale tirée de romans. C'est une réussite, on a vraiment l'impression de regarder un film à chaque épisode et l'envie de les enchainer. Les images sont bluffantes. Scénar' très complet et subtile. A voir !!! En rapidos, je vous parle aussi de Dexter et de Breaking bad (dont la B.O. est vraiment bien).

Le livre qui m'a le plus marquée fut Journal d'un corps de Daniel Pennac, une vraie réussite. Il s'exprime avec un franc parlé et des émotions que chacun peu ressentir. On passe des rires aux larmes. Histoire de vie exposée via le regard de l'homme !

Pour le film, je me suis arrêtée sur Ponyo, visionné au sein d'Hanoï avec des amis supers !!! Quoi de mieux pour découvrir un Miyazaki !!

Voici ce qui m'a bercé pendant cette année 2012 !!!

 

 


Priscille :

Quel est l'album ou l'artiste que vous avez découvert, ou pris plaisir à écouter, cette année? Le dernier de The Do, découvert dans les derniers jours de l’année, une petite merveille dont voici quelques images de l’enregistrement :

 http://www.youtube.com/watch?v=7MFQX51jglc

Quel livre retiendriez-vous de cette année 2012? Les 1001 vies de Billy Milligan, de Daniel Keyes, sur les conseils avises et justes de mon chéri. J ai aussi eu une belle surprise en lisant ce livre acheté par curiosité intellectuelle mais qui finalement restait sur l'étagère, a prendre la poussière: Le lac né en une nuit et autres légendes du Vietnam, de Minh Tran Huy. Le voila dépoussiéré et corné, tellement je le feuillette de temps à autre...

Quelle série télévisée? Breaking bad, et Big Band Theory! J adoooooooooooooore les bonnes séries, calée sur mon canapé avec un palet au chocolat-fleur de sel de mon amie Noëmie!!! L’essence même de la vie...

Quel film? Le prénom, d Alexandre de la Patelliere et Mathieu Delaporte.

Et enfin, quel fait d'actualité en garderez-vous en mémoire? Ta question est au singulier mais je vais faire comme si je ne remarquais pas les marques du singulier à l'écrit… Ca m’arrange... Le passage de la gauche au pouvoir, Montpellier champion de France de foot… ; non je déconne. Et puis moins top: les meurtres a Toulouse, dans la petite école aux Etats Unis (que du léger quoi...)...

 

 


Marie :

2 réponses pour le film qui restera pour l'année 2012 : Argo et Skyfall.
Argo : suspense passionnant et haletant, magnifiquement mené par Ben Affleck devant et derrière la caméra.
Skyfall : Bond et plus que ça.
Une année marquée par l'adrénaline et la tension.

Série tv : Games of Thrones.
Si vous les téléchargez sur le net, assurez-vous de tous bien les avoir... une fois qu'on commence on ne souffre pas de devoir patienter pour voir le suivant.

Album : une découverte au cours d'un voyage à la Réunion : Le Mayola.
Mon amie Aurélie m'a emmenée à un concert où deux monstres du Mayola se produisaient exceptionnellement, Zanmari Barré et Danyel Waro.
Je suis ressortie sonnée de percussions et de cœur, c'est l'héritage du chant des esclaves, ça vient des tripes et ça dit l'humain, la tendresse, la colère. J'ai été transportée.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Maloya
http://www.youtube.com/watch?v=Nm9w4DjF9dE

Livre : La marche de Mina de Yoko Ogawa.
Une parenthèse enchantée que j'ai rêvée sous le dessin de Miyasaki

Fait d'actualité :... là rien ne vient... peut-être pas très envie de plonger dans le réel cette année...

 

 


Nicolas :

Pas si loin en effet l'année 2012 et qu'elle fut riche pour moi en découvertes culturelles!


Découverte musicale: l'album Lonersim du groupe Tame Impala. Un groupe australien de "psychedelic hypno-groove melodic rock music". C'est pas moi qui le dit c'est eux mais j'aurais pas trouvé mieux. Ca m'a tapé "direk' dans l'cerveau reptilien". Un petit aperçu ici:
http://www.youtube.com/watch?v=a3j9flYBMQI 

Découverte littéraire: Sans hésiter La horde du contrevent d'Alain Damasio (merci Odéra Pharane). Un chef-d’œuvre, complètement hors catégorie, mêlant science fiction (un peu), fantasy (pas mal), poésie (beaucoup), philosophie (surtout). Un grand voyage au cœur de la nature humaine dont on ne ressort pas indemne.

Découverte série télé: The walking dead. Au premier abord, les aventures d'un groupe de survivant poursuivi par des zombies débiles et assoiffés de sang, pas vraiment nouveau, ni très palpitant. Sauf que c'est très très bien filmé. Sauf que les acteurs ont été triés sur le volet. Sauf que le scénar est béton sans temps mort et qu'il sert une véritable réflexion sur la dynamique des groupes, la nature humaine (encore? décidément me direz-vous...), le devenir de l'humanité. Tout ça en une question: qui sont les véritables zombies dans l'histoire?

Découverte cinoche: Perfect sense, de David MacKenzie (un britannique). Avec Ewan McGregor et Eva Green. Le pitch: Une maladie touche brutalement l'humanité et détruit le sens de l'odorat. Un chef cuisinier et une épidémiologiste tombent amoureux. Génial. Les acteurs sont très très bons, le scénar ciselé et surtout, MacKenzie est un virtuose de la caméra. Il attrape dans son objectif des plans incroyables. D'une beauté à couper le souffle.

Et un fait d'actualité qui en fait en regroupe plusieurs: le deuxième tour des élections présidentielle le 6 mai 2012. Parce qu'il ne pouvait pas, pour moi, y avoir d'événement plus révélateur de la peur dans le présent qui déchire la France. Je trouve en effet plus que symbolique de cette France égarée l'arrivée au pouvoir de celui qui doit une grande partie de sa victoire aux frasques sexuelle de DSK. Très ironique, presque cynique, la chute de son piédestal de l'omni-roi Sarko dont l'orgueil et la suffisance ont été a la fois ses meilleurs atouts et ce qui l'a mené à sa perte. Plus qu'effrayant, enfin, le score énorme de Marine Le Pen pour le FN qui passe pour normal aujourd'hui alors que 10 ans plus tôt son père était à l'origine de manif monstres dans toute la France en faisant un million de voix de moins.

Oui, l'année 2012 a été riche, heureusement que j'ai eu la culture pour m'évader.

 


Noëmie :

L’album qui aura marqué mon année 2012 coïncide avec ma découverte du groupe qui l’a créé : Mumford and Sons et leur album de 2009, Sigh no more. Ce groupe de folk  rock londonien a une pêche incroyable et le don de m’accrocher des ailes dans le dos en deux temps trois mouvements ! Je vous mets le lien d’un des morceaux que je préfère d’eux:

http://www.youtube.com/watch?v=rGKfrgqWcv0 

 

Le livre qui aura le plus marqué mon année 2012 est aussi La Horde du Contrevent, d’Alain Damasio et même si mon homme vous en a déjà parlé, je ne résiste pas à vous le vanter aussi... C’est un livre-pépite écrit par un orfèvre de la science fiction et de la Fantasy, qui parvient à mêler imaginaire, philosophie, poésie et action dans son œuvre. Bref résumé : dans un monde balayé par les vents, une horde composée de 23 membres, formés depuis l’enfance, parcourent le monde pour trouver l’origine du vent et atteindre le mythique pays de « l’Extrême Amont ».

Tout y est d’une beauté à couper le souffle : le style très travaillé de l’écriture (c’est un roman écrit avec un système narratif à plusieurs voix), les décors tous plus beaux et élaborés les uns que les autres, les personnages, la portée philosophique du propos. Il y a un peu de Tolkien dans ce livre (un voyage magnifique et beaucoup d’action) mais avec en plus, même une fan comme moi doit le reconnaître, une portée psychologique et philosophique qui n’était pas présente dans Le Seigneur des Anneaux

 

La série qui aura marquée mon année est Docteur House pour la bonne raison que nous en avons vu sa toute dernière saison cette année… Docteur House, c’est fini ! Terminés les répliques qui fusent, l’humour au vitriol, les épisodes qui vous rendent hypocondriaques et surtout très accros à Hugh Laurie et son personnage fascinant… Comme la saison 8 se finit en beauté et boucle de manière parfaite la série, on lui pardonne…

 

Le film qui aura le plus marqué mon esprit est également Perfect Sense, de David MacKenzie et ce n’est pas parce que me marier m’a ôté toute personnalité et que ce que dit mon mari est parole d’évangile ! Non, c’est juste que ce film est un petit chef d’œuvre… Je vais quand même faire l’effort de partager avec vous une autre référence, afin que vous ne lisiez pas deux fois la même chose, en vous parlant du dernier film de Wes Anderson, dont j’avais déjà adoré La famille Tenenbaum : le très joli Moonrise Kingdom. Comme toute la filmographie de Wes Anderson, son dernier né est un ovni du cinéma, tout en nuances et en poésie, où la part belle est faite aux êtres étranges, qui se refusent à faire le deuil de leur enfance et de leurs rêves, et où le doux se marie toujours à un amer très tendre. Les deux jeunes acteurs qui portent le film sont tout simplement extraordinaires et entourés d’excellents seconds rôles : Edward Norton, Bruce Willis (oui, oui, excellent, lui aussi) et Bill Murray.

 

Quand au fait d’actualité qui aura marqué mon esprit en 2012, il est malheureusement très sombre : les 18% réalisés par Marine Lepen aux présidentielles. 18%. Je n’arrive toujours pas à y croire et quand j’y pense, j’ai peur, très peur, pour ce que notre pays menace de devenir.

 


Odéra :

MUSIQUE ♪♫
Pour ce qui est de la musique, j'ai pensé tout d'abord vous faire part d'une artiste dont je suis devenue littéralement addict. Mais ce serait trop réducteur de la cataloguer à une simple "découverte " de 2012 ; je la réserve donc pour une autre fois.
Ma découverte 2012 sera donc Old Blind Mole Orkestra  [ http://oldblindmole.com ou
http://www.myspace.com/oldblindmoleorkestra  ] un ensemble originaire de la région d'Angoulême, déclinant une musique gaie, festive, pleine d’entrain, aux couleurs de bohème cuivrée portée par la voix rauque de leur chanteur. Deux albums à ce jour (sans doute encore trouvables par le biais de leur site) et il n'y en aura pas de troisième ; du moins pas avec cette formation, puisqu'ils se sont séparés... Eh oui, jolie découverte 2012 pour moi, mais tardive. D'un autre côté, cela n'enlève rien à la qualité de leur travail et au plaisir que je prends à les écouter. Sans compter qu'avec un talent pareil, je suis presque certaine d'entendre de nouveau parler d'eux !

LIVRE(S)
Il y en a eu beaucoup, comme tous les ans. Mais puisqu'il faut choisir, je vais citer sans conteste celui qui m'a le plus marqué.
Il s'agit d'une série (qui commence à avoir un âge certain, mais que je n'ai découvert que récemment) d'héroïque fantaisie (ou Dark Fantasy, selon certains), de Robin Hobb : L'assassin Royal. 13 volumes (aux éditions J'ai Lu) que j'ai dévoré en un peu plus d'une semaine. Une immersion totale comme cela ne m'était pas arrivé depuis longtemps ! Je ne parlerais pas de l'histoire, on en trouve de nombreux résumés (plus ou moins intéressants) sur le net. Qu'une seule chose : il est rare de trouver une telle richesse dans un univers fantastique, tant dans sa culture que dans sa politique, son intrigue, sans parler de ses peuples et personnages. Rentré directement dans mon top 5 de mes univers préférés (en seconde position après le mien). Une seule hâte : les oublier suffisamment pour pouvoir les relire !!! Une série incontournable !!! (sauf si l'on est véritablement réfractaire au genre)

SÉRIE TÉLÉVISÉE
Voilà une catégorie où j'aurais pu me trouver bien embêtée ; bien qu'il m'aurait toujours été possible de me rabattre sur un animé japonais (il y en a toujours un ou deux de qualité, tous les ans). Mais ce ne sera pas nécessaire pour 2012 puisque HBO nous a fait "don" de la seconde saison de Game of Thrones. Bon certes, la véritable découverte fut la première saison un an auparavant. Mais cette série est d'une telle qualité qu'il aurait été dommage de ne pas en parler. Toujours dans un univers médiéval fantastique, très porté sur les intrigues politiques, tirée des ouvrages du même nom de George Raymond Richard Martin (autre grand nom de la littérature fantastique), l'adaptation est sublime ! Non seulement, les réalisateurs sont restés aussi fidèles que possible aux livres, mais le choix du casting est tout simplement sans faille ! Bref, rien que pour la prestation des acteurs, il faut la voir !!!

FILM
N'allant pas au cinéma et ayant un véritable penchant pour les films asiatiques, je pourrais vous parler de dizaines de films qui ne vous diront absolument rien car n'étant pas licenciés en France... Mais après tout, nous sommes là pour découvrir des choses, non ? ... Bon, maintenant que ça c'est dit, il ne me reste plus qu'à faire un choix...
Alors, (même si ce n'est pas une découverte 2012) je vais vous parler de Castaway on the Moon, véritable chef-d'œuvre du cinéma sud-coréen. Réalisé par Lee Hae-joon, il raconte une histoire à la fois drôle et touchante, déroutante, complexe et en fin de compte extrêmement simple. Celle d'un homme, totalement désabusé, qui après avoir tenté de se suicider, se retrouve échoué (au sens propre) sur une île. Et d'une femme, menant une existence virtuelle et solitaire, à l'écart du monde. A première vue, rien ne semble relier ces deux protagonistes. Rien sauf peut-être que l'un comme l'autre vont réapprendre ce que "vivre" veut dire... Un petit bijou de tendresse et de poésie, tout en finesse. Du grand art, mais après tout c'est un film coréen et ils sont passés maître en la matière ! A voir, à voir, à voir... Que dis-je A VOIR et si c'est déjà fait, à revoir !!!
[non licencier en France, disponible en vostfr à cette adresse :
http://www.subwawa.com/Films/Septembre-2009/Castaway-on-the-Moon.html (il suffit de s'enregistrer sur le forum, c'est assez simple) ou http://lets-look.com/index.php?/topic/27243-castaway-on-the-moon-2009/  - il y a sans doute d'autres sites]

ACTUALITÉ
La première chose qui m'est venue à l'esprit (et c'est assez triste quand j'y repense) c'est la non-réélection de Sarko 1er... Comme quoi, l'être humain peut se satisfaire de pas grand chose parfois. Et puis, je me suis dit "attends, il c'est surement passé des choses en 2012 bien plus importante pour l'humanité que la fin de Sarkoland...". Il ne m'a pas fallu longtemps pour trouver : Le Japon qui sort du nucléaire ! Ça c'était un message plein d'espoir et tout ! Seulement... Ben seulement, là-bas, les politiciens ne valent pas mieux qu'ici et ils sont passés par-dessus la tête du peuple pour continuer à faire plaisir aux gros bonnets de l'industrie énergétique... Heureusement, il nous reste une petite nouvelle, qui a mes yeux est un véritable message d'espoir pour notre espèce : c'est la victoire d'Aung San Suu Kyi aux élections législatives birmanes ! Elle n'est pas encore présidente, mais ce qui était impensable il y a quelques années ne l’est plus forcément aujourd'hui. Donc BRAVO et rien que pour ça, 2012 n'a pas été une si mauvaise année !

 

 


Julie :

·  Quel est l'album ou l'artiste que vous avez découvert, ou pris plaisir à écouter, cette année? J'ai pris grand plaisir à faire écouter  à mon bébé dans le ventre l'album de musique classique Je n'aime pas le classique mais ça j'aime bien (je m'en sers d'ailleurs toujours de berceuse !!).

Mon coup cœur de cette année fut le concert de Bénabar à Toulouse: belle ambiance, belle fête ! Et pour finir j'ai redécouvert cette année la chanson "En cloque" de Renaud, avec une pensée émue pour toi, Noëmie, avec les souvenirs de Poitiers qui reviennent !!  

·  Quel livre retiendriez-vous de cette année 2012? J'ai découvert en fin de grossesse les Chroniques de San francisco d'Armistead Maupin et je les dévore les uns après les autres ... Une petite bulle pétillante !

·  Quelle série télévisée? Hawaï 5-0. Retour en enfance avec ce générique, petite madeleine de Proust ( plus que la qualité) me rappelant  mon papy de  Soulac ...

·  Quel film? Le prénom, pour avoir beaucoup ri enceinte et qui m'a donné des idées en lançant des prénoms "bizarres" à certains repas, juste pour voir la réaction des gens. Mais le film qui m'a le plus marqué et mis mal à l'aise, c'est  De rouille et d'os : j'ai failli partir de la salle, les hormones jouant !

·  Et enfin, quel fait d'actualité en garderez-vous en mémoire? Sans réfléchir ce sont les JO de Londres qui m'ont fait vibrer cet été, coincée dans mon canapé... et en particulier l'équipe féminine de Basket... Après réflexion, l'élection d'Aung San Suu Kyi en Birmanie m'a marquée. 

 

 

 

 


 

 

Repost 0
Published by noëmie-joyaux
commenter cet article