Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mai 2011 5 27 /05 /mai /2011 07:39

l_envol_des_libellules_da.jpg

"L'envol des libellules", de Anne-Julie Aubry

(site "Ma Petite Théière", http://www.annejulie-art.com/blog/?p=191)

 

 

Mon amie Ania de Hanoi (un nom de princesse pour la vraie petite fée qu'elle est!) m'a offert un joli cadeau: la découverte de deux sites de photographies, réalisés par des amies à elle. 

Ces deux galeries de photos ont en commun le regard poétique et amoureux posé sur le monde. Deux univers à la grâce et à la sensualité très féminines mais que les amateurs de photos ou de jolies choses se plairont tous à contempler.

 

La première nous révèle le regard qu'elle pose sur le Monde et sur ses voyages: des paysages magnifiés par son objectif mais aussi des petites choses, qui n'accrocheraient peut-être pas le regard de tous mais qui cristallisent pourtant la beauté d'un endroit, d'un pays: les dessins flous que tracent les remous de l'eau avec le ciel, des pendeloques qui dansent sur un étal à Barcelone, un bouquet d'épis de maïs multicolores au Pérou, un berceau d'anguilles au Vietnam...

https://picasaweb.google.com/anyaviajes


La seconde nous ouvre un univers peut-être plus intime, où elle mêle différentes techniques (photos, collages, montages...) pour façonner des albums qui ont pour moi, un peu de la magie que j'aime tant à trouver dans les films de Tim Burton ou de Caro et Jeunet: des images à la fois sombres et lumineuses qui réussissent à marier harmonieusement une certaine gravité et une délicieuse fantaisie.
https://picasaweb.google.com/109378017122539533062

 

Bonne balade à vous et ouvrez grands vos yeux,

 

Noëmie

Partager cet article

Repost 0
Published by noëmie-joyaux
commenter cet article

commentaires

Hervé Le brozec 30/05/2011 04:07


Chère Noemie,

pour inaugurer comme promis ta rubrique littéraire, je choisis d'évoquer le livre qui m'a le plus marqué ces dernières années: " les âmes grises" de Philippe Claudel.
L'action se déroule en 1917 dans l'est de la France,entre une ville de préfecture et un petit village distant de quelques km, avec pour toile de fond la "grande guerre", qui pèsera de tout son
poids sur les événements.
Dans ce village est retrouvée un matin une fillette de 10 ans, étranglée.
Le fil rouge de ce récit, raconté par le policier municipal, est son enquête personnelle, en marge de celle menée par les "autorités", pour essayer de trouver le criminel et son mobile.
On refermera le livre sans être sûr ni de l'un ni de l'autre.
Car ceci n'est pas un polar, mais surtout une peinture du climat social de l'époque, et une description subtile de nombreux personnages, des plus modestes aux plus bourgeois, tous réunis dans une
vision assez désenchantée de la nature humaine.
Mais ce qui aurait pu être un roman cynique et déprimant, est magnifié par un festival d'observations pleines d'esprit, et une élégance d'écriture exceptionnelle.
Ce qui me conduit à relire ce bouquin régulièrement, par pur plaisir.
Bonne lecture(s)à tous et toutes. Hervé.