Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mai 2013 7 05 /05 /mai /2013 10:20

 

 

"La peinture de Damien Cadio, un monde étrange.

Qui sait si les choses sont en instance d'apparaître ou de disparaître.

Monde étiré, flottant dans un temps indéterminé,

ses tableaux contiennent un secret."

(Emmanuel Posnic, Paris art)


Je ne saurais trouver de meilleurs mots pour vous parler de ce peintre contemporain que je viens de découvrir, Damien Cadio, dont certaines oeuvres m'ont réellement fascinée par leur délicatesse, leur étrangeté et leur poésie mélancolique.

Je n'aime finalement que peu d'oeuvres de ce peintre, certaines appartenant à un univers morbide, à la limite du gore, qui me parle peu. Celles que j'ai selectionnées sont sans aucun doute les plus "édulcorées" de ce peintre mais on y perçoit cette sensibilité à fleur de pinceau qui fait l'unité de son oeuvre et que j'ai personnellement trouvées d'une grande beauté.

Je vous laisse découvrir ces images mystérieuses, qui cristallisent des moments volés, à la frontière du rêve et de la réalité: les jeux de lumière sur la nuque d'une femme, la chute d'un cercueil dans la mer, la beauté éphémère d'un feu follet et d'une fleur, le baiser volé par Dracula à Mina Harker...


 

expositions-damien-cadio-excalibur-espace-culturel-de-l-ond.jpghuile sur toile, janvier 2012

 

 

damien-cadio-cercueil.jpg

De l'histoire du nougat à l'interprétation des rêves,

huile sur bois, 2012

 

 

images.jpg

 

 

123636_tupelo_low.jpg

 

 

 

coeur-de-rockerlight1-600x450.jpg

Coeur de rocker

huile sur toile, 2008

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by noëmie-joyaux
commenter cet article

commentaires

aurélien 12/07/2013 21:45

Bonjour. Bravo pour ton blog.
Juste un truc, "Migrant mother" fait partie de la collection d'Howard Greenberg, certes, mais c'est Dorothea Lange qui a pris ce cliché, et bien d'autres, lors de l'exode des Okies dans les années
30, fuyant le Dust Bowl. De cet épisode de l'histoire américaine, Steinbeck a écrit "les raisins de la colère", adapté en film par John Ford.
Encore bravo pour ton blog.