Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 octobre 2011 4 13 /10 /octobre /2011 13:01

charlot-camera.jpg

 

Bien le bonjour, passionnés en tout genre!

 

Après la littérature, la photographie et la musique, il y a un autre domaine artistique sur lequel j'aimerai bien vous titiller un peu et vous demander de me faire partager vos coups de coeur. C'est bien sûr le cinéma...

Je me suis donc servie des questions que le magazine Première pose à une personnalité pour clore son numéro, sauf que là, VOUS serez mes personnalités à moi!

C'est parti, mes p'tits VIP... :


 

Quel est le film qui...


  • vous sert (ou devrait vous servir) le plus de cadeau?
  • vous a fait tomber amoureux de son acteur/actrice?
  • vous a fait le plus pleurer?
  • vous a fait le plus rire?
  • vous procure le plus de plaisir coupable?
  • vous a rendu insomniaque?
  • vous a fait prendre des décisions importantes dans votre vie (ou vous en a du moins donné envie...)?

 

Par avance, un grand merci à ceux qui auront envie de participer et à très bientôt j'espère!

Repost 0
Published by noëmie-joyaux
commenter cet article
10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 14:35

indiaph80b2

"Premier voyage dans l'Inde du Nord", Arnaud Pellerin

 

 

 

Bonjour à tous!


Je voulais vous convier aujourd'hui à découvrir le très bel univers d'un ami à moi, Arnaud Pellerin, qui vient de créer un blog où il met en ligne ses photos de voyage et les articles qui vont avec.

Vagabonder sur son blog vous fera voyager des contrées de l'Inde à celles du Vietnam, en passant par le Cambodge; le tout en étant bercé de textes qui vous raconteront l'histoire de ses photos et les réflexions qu'elles ont soulevé chez celui qui les a capturées.

Toute l'humanité et la sensibilité d'Arnaud se ressentent dans ses photos, et même si l'on n'est jamais totalement objectif quand on regarde le travail d'un ami, je sais que le blog d'Arnaud mérite un détour particulier. De ceux où l'on se plaît à prendre tout son temps pour voyager et où l'on ne pourra s'empêcher de revenir.

Il y a d'abord ses images, à la beauté fulgurante, qui réussissent à la fois à capter l'ombre et la lumière, tant sur un plan photographique que symbolique. Les visages de ceux qui ont croisé sa route sont saisis dans toute leur humanité, avec tout ce que cela peut renfermer de gravité, de sérénité, de joie profonde ou de détresse silencieuse. Le noir et le blanc y offrent une capture saisissante du Temps. Regarder ces portraits vous transporte dans une sorte d'intemporalité, de temps suspendu, où l'on ne sait plus très bien si les visages qui ont été saisis viennent d'un passé lointain ou d'un hier très récent.

Et puis il y a les textes.Ceux qui manquent souvent dans les expositions ou les livres et que l'on aimerait pourtant trouver, pour qu'ils nous racontent l'histoire de la photo que l'on regarde, le contexte dans lequel elle a été prise.

En espérant vous avoir donné envie de vous promener sur le blog d'Arnaud, je vous laisse maintenant le lien pour y accéder et vous souhaite un très beau voyage...

 

http://misterapictures.wordpress.com/ 

 

indiaph62cindiaph352.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Repost 0
Published by noëmie-joyaux
commenter cet article
1 octobre 2011 6 01 /10 /octobre /2011 11:02

La musique est peut-être l'exemple unique de ce qu'aurait pu être - s'il n'y avait pas eu l'invention du langage, la formation des mots, l'analyse des idées - la communication des âmes.

 

Marcel Proust, La Prisonnière

 

Doisneau

Les danseurs du Vieux Colombier, Jacques Rouchon

http://www.lagalerierouchon.com/

 

 

 

 

 

·        Quel disque offririez-vous en cadeau dans le but de le faire découvrir à d'autres?


 

> Hervé : Transparence de Philip Catherine (le guitariste belge, pas le fada...); pour moi un vrai bijou. 

 

> Dom : Mozart l'égyptien car la rencontre du classique et de la musique égyptienne est trop bien!

 

 

> Emma : Valérie Leuliot ; Florent Marchet ; Coralie Clément (qui n'est autre que la soeur de Benjamin Biolay) et Mansfield Tya (duo composé de jeunes minettes nantaises... une jolie voix & de doux sons de violon). 


> Philippe : Le bœuf sur le toit de Darius Milhaud

 http://www.youtube.com/watch?v=KGnPusosERc&feature=related 

 

> Margaux : Yaël Naim, le premier.

 

> Gaëlle : Un album de Devendra Banhart, Niño Rojo ou Cripple Crow.


> Nadine : Le requiem de Mozart par l'Harmonie de François MEILHAC.


> Nicolas : Endtroducing de DJ Shadow, quitte à ce que ça ne plaise pas.

 

> Marie : J'offrirai Jean-Philippe Goude, parce qu'est c'est frais, c'est doux, c'est profond, ça rend léger et serein.


> Audrey :PJ Harvey, White Chalk, je crois que c'est l'album que j'ai le plus offert, sinon, Agnès Obel, Philarmonics.


> Ania : Ça serait celui de VooVoo z kobietami (autrement " Voo Voo avec les femmes") de Voo Voo. Cest:

Gai

Joyeux

Rythmé

Eclectique

À écouter quand il pleut des cordes et quand le soleil montre sa bouille

Car son leader, le monsieur de 58 ans, déborde d'énergie, d'idées et de curiosité pour les autres cultures et ça s'entend dans ce qu'il fait.

Sinon, j'offrirais le disque de Charlotte Gainsbourg, 5:55, j'adore comment elle chuchote.

 

 

> Noëmie : Playing for change. Un CD réalisé aux quatre coins du monde avec des chanteurs de rue qui reprennent du Bob Marley aussi bien que Ben E. King. Un petit bijou d'humanité.

http://www.youtube.com/watch?v=Us-TVg40ExM

 

 

 

·        Quels sont vos premiers souvenirs musicaux, ceux qui vous ont donné le goût de la musique?

 

 

> Hervé : Etant un papyboomer, mon initiation musicale a été prise en charge par tous les yéyés des années 60, dont Johnny, grâce à qui j'ai acheté ma première guitare !Mais mon vrai choc musical s'est produit quand j'ai posé par hasard sur le tourne-disque de mon grand frère son seul disque de Django Reinhardt ... Cet été là, j'ai du l'écouter en boucle chaque jour, ne pouvant me persuader qu'on pouvait faire ça avec une guitare!

 

> Dom : De l'accordéon car mon père adorait ça! Je ne sais pas si c'est qui m'a fait aimé la musique, après il y a une toute la vague yéyé et Elvis... 

 

> Philippe : La 5ème symphonie de Beethoven (après Rondo Venezziano...).

 

> Margaux : les vinils de maman, parce que ça m'amusait bien de me servir du tourne-disque !

 

> Nadine : Véronique Sanson, David Bowie, Donna Summer, Les Bee Gees.


> Nicolas : Dorothée ? non, je déconne. « Bohemian Rhapsody » de Queen, A real Live One  de Iron Maiden, Le Double Blanc des Beatles et More de Pink Floyd.

http://www.youtube.com/watch?v=JszN7h84TXs


> Marie : Les chansonnettes d'Anne Sylvestre et sa voix si particulière, ses ritournelles entêtantes et joyeuses qui m’enchantaient.


> Audrey : Plutôt chanson française car j'aime beaucoup chanter, Maxime Leforestier, France Gall, Françoise Hardy, Michel Berger.


> Ania : C'est mon père avec son Grundig, le magnétophne à cassette. Les cassettes, elles étaient roses, je me souviens. Lui, il enregistrait Demis Roussos, ABBA, Boney M, Barbara Streisand, Presley, Bruce Springsteen...et nous, on les écoutait en boucle. On avait aussi des vinyles de Brel, Dassin, Lama... Ça venait de France, ça sentait l'occident, ça faisait rêver...

 

> Noëmie : les 33 tours que mon père faisait tourner le week-end : l’album Morgan de toi de Renaud et puis Johnny Clegg. On écoutait ça à fond le dimanche matin,  pendant qu’on se levait, qu’on préparait le petit dej et qu’on se mettait doucement en train et ça nous donnait la pêche et le sourire dès le matin ! Encore aujourd’hui, Johnny Clegg reste un de mes plaisirs musicaux un peu coupables car d’accord, je l’admets, ça a un brin vieilli et les résonnances sont franchement années 80… 



 

·        Quelle est votre dernière découverte musicale?

 

 

> Hervé : Le disque de blues de Hugh Laurie; la fraicheur d'un bon amateur qui ne se prend pas la tête. 

 

> Dom : Ma p'tite filliote m'a fait découvrir récemment Adèle j'adore et je viens de découvrir un peu mieux Amy Whinehouse quelle voix et quels duos!  

 

> Philippe : « La tendresse », chantée par Bourvil.

http://www.youtube.com/watch?v=o86mEEmYX_U 

 

> Margaux : Home, d'Eward Sharpe & The Magnetic Zeros.

 

> Gaëlle : Le dernier album de Catherine Ringer, Ring n'roll.

 

> Nadine : Zaz.


> Nicolas : Ma toute dernière c’est Cardioid de Yodelice. Et la meilleure dernière c’est TV on The Radio, l’album Dear Science tout particulièrement.


> Marie : Ballaké Sissoko et Vincent Segal, Music chamber. Violoncelle et Kora : magique!


> Audrey : L'album magnifique d'Alain Bashung, Bleu Pétrole, et l'artiste Agnes Obel.


> Ania : Danger Mouse & Daniele Luppi: Rome. Leszek Możdżer: Komeda (régal pour les amateurs de jazz et de piano).

 

> Noëmie : Benjamin Biolay. Gros coups de cœur pour les chansons « Dans mon dos » (petit bijou de poésie digne du grand Gainsbourg…) et  « A l’origine », mais version live.

http://www.youtube.com/watch?v=jba_RBwJm0U 

http://www.youtube.com/watch?v=B0lOKNvjsik

 

 


·        A quelle chanson ou disque revenez-vous le plus souvent?

 

 

> Hervé : N'importe quel CD de Brassens (hors posthumes) 

 

> Dom : Je change souvent… Peut être bien les balades des rockeurs métalleux en général, ils sont souvent bons ces gros loubards! 

 

> Philippe : Les concertos pour piano de Rachmaninov joués par Vladimir Ashkenazy.

 

> Margaux : classique, Jupiter,  symphonie de Mozart.

 

> Gaëlle : Les Rita Mitsouko et Higelin (le père).

 

> Nadine : L’Album  Rodéo de Zazie.


> Nicolas : Endtroducing de DJ Shadow, particulièrement « Stem Long Stem » et « Organ Donor ».

http://www.youtube.com/watch?v=DYkNBSHdsdA

http://www.youtube.com/watch?v=ujLzS2aXDJs


> Audrey : Charlotte Gainsbourg, IRM, que j'écoute toujours en boucle. Et Emilie Simon est mon artiste adorée, pleine de poésie et de fragilité.

 

> Marie : Tout Elvis!


> Ania : Je reviens souvent à la musique polonaise mais aussi à Ten summoner's tales de Sting, "Love is blindness" de U2 chanté par Cassandra Wilson. Puis j'écoute trèèès souvent "Ciao bella" de Rose car c'est la chanson préférée de ma fille et elle la met au moins une fois par jour!

http://www.youtube.com/watch?v=M0oNQaI-KF0

http://www.youtube.com/watch?v=F0201pOAuw8&ob=av3e

 

> Noëmie : Les albums de Grand Corps Malade, mais surtout, de La Rue Ketanou, avec encore une fois une préférence pour les CD en live. 

http://www.youtube.com/watch?v=SRtNT

 

 

 

Quel est le concert qui vous a le plus marqué?

 

 

> Hervé : Eric Clapton au Zenith, à Paris vers 1995. 

 

> Dom : Le concert de Pink Floyd  ou je ne voyais rien parce que j'étais trop petite et qu'il fallait que les copains me hisse pour profiter de la vue mais la musique arghh!

 

> Philippe : Le chant de la Terre de Gustav Mahler à l'opéra de Paris Bastille avec Mathias Goerne Baryton et Esa Peka Saloonen à la direction.

 

> Margaux : Les Têtes Raides, au parc des expos de Poitiers, mon premier concert avec les grands !

 

> Gaëlle : Un de mes premiers concerts : Iggy Pop avec mon père. Mon cœur balance avec Izia Higelin l'année dernière.

 

> Nadine : Le concert de Madonna au POPB (Blond Ambition Tour 1990).


> Nicolas : La Tordue à la maison des étudiants de Poitiers : beaucoup de pêche, d’énergie positive, d’humanité et surtout de communion avec le public.

 

> Marie : M, pour l'enthousiasme et la folie de ces musiques et de ses textes et… quel Dieu sur scène!


> Audrey : Celui de M (son dernier album Mister Mystère) et celui d'Emilie Simon (sur son deuxième album Végétal) à Niort . Mais j'ai un souvenir tout particulier pour le concert très intimiste de Stranded Horse ou Yann Tambour, joueur de kora qui a su occidentaliser l'instrument et le rendre si sensuel.


> Ania : Je pense que c'est celui de Pat Metheny à Poznań dans les années 90.

 

> Noëmie : A égalité, Higelin et William Sheller. Le premier parce qu’il avait donné un concert de fou au Théâtre de Poitiers avec une heure et demie de rappels ! Le deuxième parce qu’accompagné d’un orchestre symphonique, sa musique était tout simplement à tomber par terre.

http://www.youtube.com/watch?v=zQwO99MuzUY (à voir absolument : bon sang, je veux la même énergie à 70 balais !!!)

 


 

·        Quelle chanson ou disque écoutez-vous lorsque vous êtes heureux?

 

 

 > Hervé : Les concertos BBourgeois de JCBach, surtout le 6ème. 

 

> Dom : Lorsque je suis heureuse, j'aime le rythme, le peps et les titres qui ont baigné certains épisodes de ma vie (Neil Young, Scorpions, Marvin Gaye mais aussi des classiques comme certains Vivaldi. J'adore les duos de Freddy Mercury et Monserra Caballé et tant d'autres!) 

 

> Philippe : « Tico tico » de Paquito d'Rivera, son solo est juste terrible. 

http://www.youtube.com/watch?v=sxHu5pStEsw&playnext=1&list=PL417CB339F06FCEFB 

 

> Margaux : la compile des meilleurs tubes des années 80 !

 

> Nadine : Certains morceaux de Tears for Fears.


> Nicolas : Du reggae, principalement « Talkin Blues » de Bob Marley.

http://www.youtube.com/watch?v=QF_EF0suC0o

 

> Audrey : Françoise Breut, Si tu disais, car elle me rend libre.

http://www.youtube.com/watch?v=rMFnlLdRRfg


> Ania : Depuis juin dernier quand je suis heureuse j'écoute Barcelone de Fufü-ai

 

> Noëmie : Au choix, un album d’Higelin ( Longbox Higelin) ou de Louis Armstrong (Ella Fitzgerald and Louis Armstrong: The Magic Duets). L’un galvanise encore plus, l’autre est en harmonie parfaite avec la sérénité. 

 

 

 


·        Et triste?

 

 

> Hervé : Pas de musique, sinon les concertos pour clarinette de Mozart; ça guérit. 

 

 

> Philippe : « Ma mère », chantée par Arno

http://www.youtube.com/watch?v=us3XxUmars4 

 

> Margaux : la compile des meilleurs tubes des années 80 aussi !

 

> Gaëlle : « Manu » de Renaud.

http://www.youtube.com/watch?v=DtCbYUcYK50

 

> Nadine : Léo Ferré, « Avec le temps » ( c'est sur que les larmes arrivent...).

http://www.youtube.com/watch?v=aiXcUTTLud4


> Nicolas : “Babe I’m Gonna Leave You” de Led Zep; “Green is the colour” des Floyds.

http://www.youtube.com/watch?v=iP9xMobANJM

http://www.youtube.com/watch?v=iQChZ52yzTo


> Marie : Amy Winehouse, Back to black, parce que c'est noir mais chaud et que ça remonte le moral petit à petit à chaque piste.


> Audrey : J'ai du mal à écouter de la musique quand je suis triste, ou alors, elle me fait du bien. Je crois que quand ça n'allait pas, j'écoutais tout en marchant le dernier album de The Do et principalement les morceaux « Dust if Off » et « Smash them all ».

http://www.youtube.com/watch?v=fc27XXLwk0s

http://www.youtube.com/watch?v=xmOvlxaEGLU


> Ania : Quand je suis triste, c'est Eva Cassidy, Ewa Demarczyk ou la musique de "Todo sobre mi madre" d'Almodovar et puis Chopin dans les deux cas, tralalalala.....

 

> Noëmie : « If I ever leave this world » de Flogging Molly et « Are you gonna be my girl » de Jet: deux chansons qui me redonnent aussitôt la pêche et le sourire ! Et quand je broie vraiment du noir, c’est plutôt Chopin ou Mano Solo.

http://www.youtube.com/watch?v=Xql8CKE_9oI 

http://www.youtube.com/watch?v=hkVyCj4TJPA 

Repost 0
Published by noëmie-joyaux
commenter cet article
25 août 2011 4 25 /08 /août /2011 13:25

lejoncillus7

 

Bonjour à tous,

Je démarre la rentrée scolaire avec un peu d'avance pour vous proposer une nouvelle balade sur mon blog, à travers deux invitations:

- La première concerne la parution d'un deuxième "Coin des Petites Broutilles", toujours écrites par ma petite plume et toujours inspirées par les photos des amies d'Ania , que je ne me lasse pas de redécouvrir et d'illustrer. J'espère que la lecture vous plaira et que vous prendrez autant de plaisir que moi à admirer le travail de ces deux photographes en or...

- La deuxième invitation touche cette fois à la musique, domaine artistique que je n'avais pas encore abordé et qui revient pourtant dans beaucoup de messages que l'on m'adresse. J'ai bien saisi la perche et vous propose donc de répondre à ce mini-questionnaire, histoire de faire découvrir aux uns et aux autres des airs que nous ne connaissons peut-être pas et qui méritent d'être écoutés ou réécoutés...:

 

Quel disque offririez-vous en cadeau dans le but de le faire découvrir à d'autres?

Quels sont vos premiers souvenirs musicaux, ceux qui vous ont donné le goût de la musique?

 Quelle est votre dernière découverte musicale?

A quelle chanson ou disque revenez-vous le plus souvent?

Quel est le concert qui vous a le plus marqué?

Quelle chanson ou disque se prête le mieux à votre écoute lorsque vous êtes heureux?

Et triste?

 

(Vous pouvez répondre directement par mail, je me chargerai de recopier vos infos sur le blog)

 

Par avance, merci à tous ceux qui voudront bien prendre le temps de répondre à ces questions et d'accepter de partager les musiques qui les font vibrer.

Bises à tous et à très bientôt, j'espère,

 

Noëmie


 


Repost 0
Published by noëmie-joyaux
commenter cet article
2 juillet 2011 6 02 /07 /juillet /2011 15:40

Et voici les petits coins de paradis, accompagnés des textes, de ceux qui nous ont ouvert la porte sur les lieux, les espaces, qui leur sont chers, pour une raison ou pour une autre...

 

 

 

Nos coins de paradis

"Le paradis est aussi bien sous nos pieds

qu'au dessus de nos têtes."

Colin Higgins, Harold et Maude

 

 

 

Ania:

- Pologne

Les éoliennes à portée de main
les champs de blé à perte de vue
bercés
légèrement
par un vent de mer


un lopin de terre
sous un ciel étoilé
un pommier
avec deux escarpolettes bariolées
des cris
d'enfants
des cris
de joie
des éclats de rire
et des rires aux éclats
de la rosée au petit matin
puis du rosé au grand soir

la tata
en short pour toujours
le tonton
en cuisine à jamais

la vie
en rose...


photo

 

 

 

 

Marie:

- Islande

Pourquoi cette photo au milieu des 500 autres ?

Parce qu’elle représente le mieux ce drôle de sentiment contradictoire de l'Islande : l’éternité et la temporalité en même temps. Les mousses et les reliefs semblent millénaires et immortels et pourtant tout le paysage est marqué par le temps qui passe, il est modifié visiblement dans le temps par les coulées de lave et les mouvements du sol qui s'ouvre en crevasses.
On sent là-bas une force indomptable qui ravit le coeur et courbe le corps.


Islande.JPG

 

 

Pierre:

- Le Mozambique

Une petite photo d'un paysage qui m'a marqué

mais j'en garde les raisons secrètes c'est ça qui en fait toute la poésie ! 

Mozambique

 

 

 

Martine et Didier:

- France: le 6 bis de la rue Saint-Maixent 

France (Poitiers): 6 bis rue Saint-MaixentDébut d'automne

Du paulownia près du puits, dans la fraicheur les feuilles frémissent

seul dans la véranda je m'endors

quand je me réveille, sur la moitié du lit le clair de lune

 

Po Chu-Yi, L'art de la sieste

 

 

 

France (Poitiers): 6 bis rue Saint-Maixent

1537, l'Abbé de Saint-Maixent, Jean de Saint-Gelais, vend la maison, et change de religion, il devient protestant et se marie. Il sera excommunié puis réintégré. Sur sa maison d'Angoulême, rue d'Argence, il avit fait sculpter des "singes laids" plutôt que des lions ou des choux - ce qui prouve qu'il avait le sens de l'humour. 

2008, depuis le départ de la Baronne Joyaux et du Marquis de Bonnemain il n'y a plus que des manants au 6 bis rue Saint-Maixent. 

Reste le moine sans tête sous la fenêtre ... 

 

 

 

 

 

Bernard:

- Cambodge: Angkor et Siemreap

Cambodge, Angkor et SiemreapAngkor ou l'âge et la beauté des pierres n'altèrent pas la rudesse de la vie...

Cambodge, Angkor et Siemreap

 

 

 

 

- Thaïlande: Bangkok 

Bangkok tropicale et colorée , 

c'est une synthèse réussie entre le modernisme et le respect des traditions !

Thaïlande (Bangkok)

 

Thaïlande (Bangkok)

 

 

 

 

 

- L'Inde  

Le premier choc de l'Inde, ce sont les foules urbaines.

Inde

 

 

 

 

L'Inde exacerbe TOUS les sens!  

Je ne réussis pas à joindre le reste aux plaisirs de la couleur....  

Vous DEVEZ faire preuve d'imagination ! 

Inde et Népal

 

Inde et Népal


Inde et Népal

 

 

 

 


 Bénarès, Varanasi, une porte vers le paradis:

Inde (Bénarès)

 

 

 

 

 

 

- Vietnam: la Baie d'Along 

...la Baie d'Along, bien sûr! Le reflet du pilote de ma jonque est aussi complexe que les arcanes de la navigation locale... sans trucage pourtant !

Viet Nam (la Baie d'Along)

 

 

 

 

 

Emma:

- France: Paris

Photo prise à l'occasion d'un pique-nique sur le Champs de Mars, en présence d'amies très chères, "montées" de Toulouse, et avec qui, encore le week-end dernier, j'ai pu partager beaucoup de chose: amour, énergie, rigolade... (et accessoirement rosé!!! )...

Certes, c'est la Tour Eiffel, connue de TOUS elle aussi... mais ce fut pour moi la première fois de la découvrir ainsi, au calme, au milieu de la verdure, sans bruits de klaxons...

Un VRAI spectacle, magique, encore plus à la tombée de la nuit lorsque l'oeuvre d'Eiffel s'illumine, et plus encore passé une certaine heure, lorsque celle-ci se met à clignoter... Un doux moment pour les petits comme pour les grands! ... de "0 à + l'infini" concernant l'âge du public !!!

Paris bis

 

 

 

 

 La statue de la liberté à Paris, découverte pour la 1ère fois le week-end dernier !!!! (pourtant, ça fait quelque temps que je traîne mes savates dans la capitale!) : il s'agit de la réplique de celle que tout le monde connait, sise à New-York (oeuvre de d'Auguste Bartholdi), qui a été offerte à la France et placée sur "l'Allée des Cygnes" (très jolie promenade au milieu de la Seine!) en 1889, année de l'expo universelle.

J'aime tout simplement la photo pour... je ne sais quoi... le noir & blanc... et les nuages qui semblent être comme de la fumée issue de la flamme...

Paris... et oui!

 

 

 

 

 

Encore elle : la tour Eiffel... que j'aime bien sous cet angle... tout simplement.

Paris... re-bis!

 

 

 

 

 

 

Noëmie:

- Vietnam: les rizières autour d'Hoian

La photo n'est pas de moi car j'ai toujours vu ces paysages de rizières au petit matin, après une nuit de bus entre Nha Trang et Hoian. La dernière chose à laquelle je pensais alors était d'attraper mon appareil-photo car je ne voulais rien rater du lever du soleil sur ces rizières majestueuses.

J'ai donc "volé" cette photo sur internet car c'est celle qui rend le mieux ce paysage magique de rizières que l'on découvre à l'aube dans la campagne qui entoure Hoian et qui est offerte comme une récompense à ceux qui parviennent à ouvrir les yeux après une nuit presque blanche de 12 heures, dans les "bus-assis" vietnamiens...

La route qui mène à Hoian s'est changée pendant la nuit; elle a abandonné son écharpe d'asphalte grise pour revêtir une étole couleur claire, qui serpente comme une ligne jaune dans le vert si vif des rizières. Des montagnes parsèment ce paysage de plaine comme pour faire un écrin à la couleur émeraude des jeunes pousses de riz.

C'est en ouvrant les yeux pour découvrir ce paysage de verdure et de lumière naissante que je suis tombée amoureuse de Vietnam et que je me suis jurée de venir y vivre un jour. Je crois que c'est pour cela que j'aime autant les rizières d'Hoian: elles me rappellent la beauté du Vietnam et le goût enivrant de miracle qui me fait tourner la tête lorsque je me rappelle que nous avons réussi à faire notre vie ici.


Vietnam (rizières d'Hoian)

 

 

 

 

 

Christiane:

- France: un jardin de la Chapelle-Moulière 

mon p-tit coin 2011 2 bis 002 

 

C'est là 

qu'un jour je me suis posée , 

j'ai regardé 

j'ai écouté 

j'ai humé 

j'ai goûté...que dis-je? dégusté et depuis je savoure 

chaque fois que je décide 

oh! luxe suprême! 

de ralentir le temps...le temps 

de m'imprégner de la quiétude du lieu... 

de vivre un instant au présent avec ses hôtes. 

  Qui? du moro-sphinx , infatigable butineur, 

ou de l'effronté pigeon ramier ne craignant pas de ramasser, 

si près de moi, une branchette sèche qui, sans coup férir,sera 

cassée en franchissant lourdement le passage jusqu'à son nid 

dans le noisetier 

sans oublier l'un des chats de la maison qui glane en passant 

quelques caresses et autres doux maux, avant de se rendre à 

l'endroit où il pourra œuvrer sans relâche à un repos aussi 

inné que récupérateur, 

qui?... aura le mieux incarné mon ressenti 

jusqu'à impressionner une image indélébile? 

Et me voilà comblée surtout si j'ai pu partager 

avec ceux qui me font l'honneur de s'y arrêter!

Repost 0
Published by noëmie-joyaux
commenter cet article
17 juin 2011 5 17 /06 /juin /2011 07:08

paradis.jpg

  Chagall, "Le Paradis"


 

 

Bien le bonjour!


Un mail pour vous dire que je viens de mettre en ligne une série de petits textes, que j'ai écrit cette fois.

C'est en réunissant les différents écrits du "Musée de Curiosités" que j'en ai eu l'idée et l'inspiration m'est ensuite venue grâce aux photos que j'avais pû découvrir par l'intermédiaire d'Ania, dans les galeries de ses deux amies photographes.

Vous trouverez ces textes tout en bas de la rubrique Pages (colonne gauche de l'écran): c'est "Le Coin des Petites Broutilles".


Et puis, juste avant l'été, une nouvelle invitation, photographique, celle-la: je voudrais réunir une collection de jolis endroits, d'espaces chargés d'histoires et de sentiments.

A ceux qui ont envie de participer: pourriez-vous me faire parvenir la photo d'un endroit que vous aimez? Cela peut être un lieu qui vous est cher, auquel vous associez de bons souvenirs, un lieu où vous vous sentez bien ou bien un endroit où vous avez voyagé et qui vous a particulièrement marqué.

Vous pouvez accompagner cette photo d'un texte ou encore juste écrire un texte (peut-être n'avez-vous pas de photo de ce petit coin de paradis à vous...), ou bien pas de texte du tout!

J'éditerai tout ça dans un "album photo" sur le blog dès que j'aurai réuni une petite collection.


Bises à tous et que le voyage commence!

Repost 0
Published by noëmie-joyaux
commenter cet article
10 juin 2011 5 10 /06 /juin /2011 00:00

 

delphes-06-lire-duras-30x30.jpg Delphine Riffard, alias Delphes, "Lire Duras"

http://baldix.over-blog.com/album-341164.html

 


Nos livres coups de coeur:

 


Martine:

  Cette année les romans scandinaves ont été à l’honneur (au Salon du Livre), et la nouvelle librairie de Poitiers « La Belle Aventure » a tout particulièrement été attentive à nous en proposer. Avec succès semble-t-il, et chaque fois que nous nous y rendons de nouvelles piles de romans suédois, norvégiens, islandais nous attendent !

J’aimais bien la littérature norvégienne étant adolescente - ah les grandes sagas du type Kristin Lavransdatter de Sigrid Undset! J'ai même fait un peu de norvégien à la fac (très peu, c'était en 1968 et l'année a été très courte - l'avantage? il n'y avait que 4 cas de déclinaison au lieu de 6, 7, 8... dans d'autres langues... c'est en vantant ça que le prof recrutait ses étudiants!). Mais j'ai fait des découvertes depuis deux ans, toujours un peu fleuves intergénérationnels, même les romans policiers de Gunnar Staalesen (1900), ou Herbjorg Wassmo (Cent ans), mais mon préféré, c'est:

La Société des Jeunes Pianistes  - Le livre de poche 2006 (original publié en 2004) de Ketil Bjørnstad. L’auteur est un musicien, pianiste de renom lui-même. Il y a certainement une part autobiographique, mais il s’agit bien d’un roman qui raconte l’adolescence à Oslo d’un jeune garçon doué pour le piano. Il est en décalage par rapport à ses contemporains de par ce talent, dont il doute à certains moments, mais il n’est pas sans connivence avec d’autres jeunes, filles et garçons qui participent au très difficile concours musical « Jeune Maestro » de la ville d’Oslo pour pouvoir « percer ». Ses parents ayant leurs propres originalités, il n’est pas non plus très bien intégré socialement. Chaque étape des concours de piano sont l’occasion pour l’auteur de montrer les enjeux sociaux dans la ville.

Le roman s’ouvre sur la mort de sa mère et se referme (provisoirement) sur celle de l’une des jeunes pianistes : j’aurais pu choisir quelque chose de plus joyeux !!! mais voilà, ce n’est pas triste, pas totalement désespéré. Le roman est extrêmement sensible et très vécu, très réel tout en se situant dans un petit monde qui semble à part et pourtant bien ancré dans la vie, la société et la ville d’Oslo. D’ailleurs j’ai aussitôt acheté la suite « L’Appel de la Rivière » - (2007, et traduction française en 2010 - JC Lattès) et je vous en dirai plus à la fin de l’été (il est en compétition dans ma valise de vacances avec des romans plein de pages pour les jours pluvieux à Belle-Ile !).

 

 

 

Philippe:

- La Bible, en particulier L'Apocalypse selon Saint-Jean. Cette lecture est bouleversante, chacun doit avoir lu cela, mais naturellement, chacun le vivra différemment.

- La sonate A. Kreutzer, de Tolstoï, pour rentrer dans la tête d'un personnage fou.

- La contrebasse, de Süskind, parce que ça ressemble à un violoncelle [note de Noëmie: Philippe est un grand amoureux du violoncelle...], mais en plus fou (folie dans laquelle le livre nous emporte aussi).

 

 

Bernard:

J'ai eu un coup de coeur récent pour un roman .

Le style et l'écriture ne me plaisent pas mais l'idée de vulgariser par le biais du roman des idées philosophiques (La chute de Camus, par exemple ) ou certaines observations plus scientifiques dues a Levy Straus (ardues à lire ! ) convient à l'usure de mes vieux neurones.

L' homme qui voulait être heureux de Laurent Gounelle tente de nous convaincre de notre pouvoir personnel dans la construction de notre destin et dans l'image offerte aux autres. Je suis l'aboutissement de ma volonté et pas le résultat des évènements ou des images des autres . Ma connaissance de moi-même est le début de mon évolution. Nous sommes loin du héros Camusien ou des bororos Levy Straussiens , mais le pouvoir de la volonté est un fil directeur commun...

 

 

 

Nicolas:

Alors, mon bouquin que j'ai le plus kiffé de la mort qui tue, c'est La vie devant soi de Emile Ajar, alias Romain Gary. D'abord parce que c'est une écriture très poétique et très accessible: Gary nous montre qu'il est possible d'allier les deux. Ensuite parce que le propos est on ne peut plus moderne et révolutionnaire, encore et plus que jamais aujourd'hui, malgré le fait qu'il ait été écrit il y a plus de trente ans. Enfin parce qu'avec ce roman Gary a reçu le Goncourt pour la deuxième fois de sa carrière (chose pompeusement interdite par le réglement du concours) sans pour autant ne jamais s'en être vanté de son vivant.  Peut-être a-t-il gardé le secret jusque dans sa tombe car la satisfaction personnelle d'avoir fait un pied de nez à l'intelligentsia parigotte se suffisait à elle même sans qu'il ait eu besoin de le crier sur les toits?
Donc si ce n'est pas déjà fait, n'hésitez pas à lire La vie devant soi quant à moi, ça me donne envie de le relire encore!

 

 

 

Aurélie:

Mon livre préféré: Le voyage d'Hector ou la recherche du bonheur,  un roman de François Lelord.
C'est l'histoire d'un gentil  psychiatre, Hector, qui fait un voyage autour du monde pour découvrir ce qu'est le « bonheur ».
Voilà un petit conte de fée moderne à la Candide, où l'auteur note sur son petit carnet les différentes leçons qu'il tire de ses rencontres aux quatre coins du monde (ex: Leçon de bonheur n°4: parfois le bonheur c'est de ne pas comprendre.). On en ressort serein avec une seule question en tête:" et pour vous c'est quoi le bonheur?".
Tiens, moi aussi ça me donne envie de le relire et donc de le racheter car je ne sais plus à qui j'ai bien pu le prêter!

 

 

Hervé:

Pour inaugurer comme promis ta rubrique littéraire, je choisis d'évoquer le livre qui m'a le plus marqué ces dernières années: Les âmes grises de Philippe Claudel.
L'action se déroule en 1917 dans l'est de la France,entre une ville de préfecture et un petit village distant de quelques km, avec pour toile de fond la "grande guerre", qui pèsera de tout son poids sur les événements.
Dans ce village est retrouvée un matin une fillette de 10 ans, étranglée.
Le fil rouge de ce récit, raconté par le policier municipal, est son enquête personnelle, en marge de celle menée par les "autorités", pour essayer de trouver le criminel et son mobile.
On refermera le livre sans être sûr ni de l'un ni de l'autre.
Car ceci n'est pas un polar, mais surtout une peinture du climat social de l'époque, et une description subtile de nombreux personnages, des plus modestes aux plus bourgeois, tous réunis dans une vision assez désenchantée de la nature humaine.
Mais ce qui aurait pu être un roman cynique et déprimant, est magnifié par un festival d'observations pleines d'esprit, et une élégance d'écriture exceptionnelle.
Ce qui me conduit à relire ce bouquin régulièrement, par pur plaisir.
Bonne lecture(s)à tous et toutes.

 

 

 

Dom:

- Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire, de Jonas Jonasson. Je lis beaucoup depuis quelques mois, j'ai découvert la littérature policière et... ce livre que Margaux m'a offert . C'est un délice d'originalité, une brassée d'humour et un esprit totalement dégenté! J'adore! Je n'ai pas vraiment de livre préféré mais celui là je le conseille ! Ma maman qui a 80 ans l'a beaucoup aimé (c'est dire qu'il est intergénération!).

 

 

 

Sylvie:

Un jour en furetant dans les rayons de littérature classique d'une bibliothèque, je découvre parmi les ouvrages bien classés les 2 tomes de Don Quichotte de Miguel de Cervantès.Après avoir soupesé et délibéré si j'étais capable de lire un texte écrit en 1605; le parcours de cet anti-héros, partant sauver le monde et à la recherche de la perfection sut attirer ma curiosité.

Les aventures de Don quichotte, chevalier à la triste figure, rêveur et idéaliste, cherchant à atteindre le sublime mais qui ne trouvera que la folie est un vrai régal pour le lecteur. L'originalité des dialogues, les multiples rebondissement des aventures drolatiques de Don Quichotte, sec, rabougris, illuminé et fantasque et de son écuyer Sancho Pancha, gras ne pensant qu'a manger, roublard, menteur et ayant les pieds sur terre sont d'une étonnante modernité.

A lire absolument. Ma préférence va à la traduction d'Aline Schulman au éditions du seuil.

 

 

 

Maï-Ly:

- Harry Potter et les reliques de la mort, de J.K. Rowling.

Résumé: le monde des sorciers est terrorisé par la réapparition de Lord Voldemort. Le nouveau ministre de la magie, Rufus Scrimgeour, est assassiné, Voldemort accède alors au pouvoir. C'est alors une véritable bataille: les mangemort d'un côté contre Harry, ses amis et les membres de l'Ordre du Phénix de l'autre...

Je l'ai aimé car c'est un livre plein de suspense et d'aventure. L'écrivaine de ce livre, J.K. Rowling, utilise plein de chose de la vrai vie, les modifient un peu et les mets dans son livre.

 

 

 

Marine:

Après maintes hésitations, mon choix s'est porté sur Les chroniques de San Francisco de Armistead Maupin, les mésaventures mythiques d'une tribu de loufoques!
Que sont ces Chroniques de San Francisco? Les raconter, à défaut d'être possible, serait un blasphème littéraire. En fait, par définition, l'ouvrage est épisodique. Il n'y a donc pas, à proprement parler, d'histoire, mais le quotidien fabuleux d'une galerie multicolore de personnages tous plus attachants les uns que les autres. Cette série est un imbroglio d'anecdotes et d'aventurettes rassemblées les unes aux autres par une tribu de personnalités qui partagent un même toit, le 28 Barbary Lane, adresse à retenir pour qui aime les bons mots et les bons moments. La maîtresse du lieu est un poème à elle seule; la mystérieuse et charismatique Mme Madrigal, sorte de Grand Schtroumpf bienfaisant qui met un point d'honneur à accueillir des locataires triés sur le volet par un joint de bienvenue cultivé et roulé "maison". Autour d'elle, de jeunes gens, hétéro ou homo, un peu les deux parfois, babas ou bourges, se rencontrent, s'entrechoquent, s'aiment, s'embarquent dans des aventures que ne croiraient pas les plus naïves bécassines!
7 tomes qu'on ne voudrait jamais avoir fini...
Aux amoureux des séries : à ne pas rater!

 

 


Marie-Astrid:

J'ai effectivement envie de donner un titre qui me tient à coeur. Il s'agit du Petit Prince  de Saint Exupéry. Ce sera mon coup de coeur pour toute la poésie que renferme cette oeuvre avec un coup de coeur particulier pour la réflexion sur le verbe "apprivoiser", un verbe dont on oublie certainement trop souvent les tenants et les aboutissants et qui est pourtant si important.

 

 

 

Chantal:

Deux livres que j’ai lus récemment m’ont beaucoup plu:
 - La couleur des sentiments de Katherine  Stocket.
C’est un roman sur la ségrégation . En 1962 dans une petite ville du Mississipi , une jeune bourgeoise blanche réussit à convaincre deux “bonnes” noires d’écrire un livre sur les relations bonnes noires et patronnes  blanches . Les bonnes parlent avec réalisme de leurs relations compliquées avec les familles qui les emploient , de leur solidarité face à l’hypocrisie , au racisme , à la répression, à la violence , à l’interdiction pour les noirs et les blancs de se mélanger ... et aussi de leur tendresse pour les enfants qu’elles élèvent et de la “bonté” de certains patrons .
C’est un livre plein d’humanité , drôle ,  émouvant  , avec des personnages attachants et hauts en couleur .
Je l’ai savouré jusqu’à la dernière page . Ne vous privez pas d’un aussi bon moment.
Et puis  dans un autre genre , un livre bouleversant :
- Le cœur régulier  d’Olivier Adam.
Une jeune femme, Sarah, quitte tout, sa vie bien rangée, son gentil mari, ses enfants plutôt indifférents à son égard, pour partir au Japon sur les traces de son frères suicidaire, mort dans un accident. Elle ne sait plus où elle en est. Elle rencontre des gens qui l'aident à se "réparer", reprendre des forces, faire le tri, se délester. Elle dit: "sentir battre en [elle] un coeur régulier. C'est  ce qu'[elle] s'applique à faire ici." Dans sa solitude, elle se pose les questions essentielles de la vie.
C'est un livre sur la mort, l'amour, le deuil après la mort, sur l'être humain, la sagesse, les liens familiaux, sur l'ordinaire de la vie...
Je l'ai lu puis relu. C'est rempli d'émotion...

 


 

Noëmie:

- Quatre soeurs, de Malika Ferdjoukh. Le genre de livre que j'ai toujours envie d'acheter quand je le vois en librairie. Pour moi, le temps d'une seconde, quand l'idée me traverse que que je retrouverai peut-être le plaisir de ma première lecture, pour les gens que j'aime ensuite, car c'est un petit bijou que l'on voudrait voir briller chez d'autres que chez soi.

Les quatre soeurs dont ce livre parle, sont les petites descendantes des quatre filles du Docteur March, en plus délurées, en plus perdues aussi, et donc, en plus étincellantes. Elles font partie de ces personnages que l'on aimerait ne jamais quitter et qui vous font ralentir votre débit de lecture en fin de parcours, dans l'espoir que cela fera durer la rencontre.

- La consolante, d'Anna Gavalda. Parce que c'est le livre d'une résurrection et que j'aime l'idée que rien n'est jamais perdu, que l'on est maître de sa vie et que l'on peut choisir à tout moment de se donner un nouveau départ, dès lors que l'on dépasse la peur du changement.

C'est l'histoire d'un homme que l'on déteste au début du livre et qui, grâce à la rencontre d'un être extraordinaire, va peu à peu se reconstruire pour devenir quelqu'un de bien, une belle personne. J'ai aimé la difficulté qu'il y a à s'attacher à ce personnage, au début si antipathique, parce qu'une fois son bouleversement amorçé, on a le sentiment d'ivresse d'avoir réussi en même temps que lui à se dépasser, à passer du "il" si passif au "je" si puissant, et à comprendre ce qui fait le sens d'une vie.

- Le Seigneur des anneaux, de Tolkien. Parce que c'est le voyage imaginaire que je préfère faire. Environ une fois par an...

- Armadale et Sans Nom, de Wilkie Collins, pour ses magnifiques héroïnes féminines.

- Les Rougon Macquart, de Zola. Bon, là, j'admets, je triche un peu car ce titre regroupe en fait 20 romans... Mais Les Rougon Macquart représente pour moi un projet littéraire et journalistique vraiment incomparable, l'oeuvre de toute une vie, qui semblait à peine humainement faisable: représenter tous les versants de presqu'un siècle de société...

C'est une oeuvre complète à tout point de vue: la fresque immense d'une société en particulier et de la nature humaine en général, une peinture flamboyante des sentiments humains, un regard à la fois historique et visionnaire... Zola a résumé en quelques mots superbes son oeuvre et le sens qu'il voulait lui donner: " Le seul interêt à vivre est de croire à la vie, de l'aimer et de mettre toutes les forces de son intelligence à la mieux connaître."


Repost 0
Published by noëmie-joyaux
commenter cet article
27 mai 2011 5 27 /05 /mai /2011 07:39

l_envol_des_libellules_da.jpg

"L'envol des libellules", de Anne-Julie Aubry

(site "Ma Petite Théière", http://www.annejulie-art.com/blog/?p=191)

 

 

Mon amie Ania de Hanoi (un nom de princesse pour la vraie petite fée qu'elle est!) m'a offert un joli cadeau: la découverte de deux sites de photographies, réalisés par des amies à elle. 

Ces deux galeries de photos ont en commun le regard poétique et amoureux posé sur le monde. Deux univers à la grâce et à la sensualité très féminines mais que les amateurs de photos ou de jolies choses se plairont tous à contempler.

 

La première nous révèle le regard qu'elle pose sur le Monde et sur ses voyages: des paysages magnifiés par son objectif mais aussi des petites choses, qui n'accrocheraient peut-être pas le regard de tous mais qui cristallisent pourtant la beauté d'un endroit, d'un pays: les dessins flous que tracent les remous de l'eau avec le ciel, des pendeloques qui dansent sur un étal à Barcelone, un bouquet d'épis de maïs multicolores au Pérou, un berceau d'anguilles au Vietnam...

https://picasaweb.google.com/anyaviajes


La seconde nous ouvre un univers peut-être plus intime, où elle mêle différentes techniques (photos, collages, montages...) pour façonner des albums qui ont pour moi, un peu de la magie que j'aime tant à trouver dans les films de Tim Burton ou de Caro et Jeunet: des images à la fois sombres et lumineuses qui réussissent à marier harmonieusement une certaine gravité et une délicieuse fantaisie.
https://picasaweb.google.com/109378017122539533062

 

Bonne balade à vous et ouvrez grands vos yeux,

 

Noëmie

Repost 0
Published by noëmie-joyaux
commenter cet article
15 mai 2011 7 15 /05 /mai /2011 12:25

  cerise

 

Chers tous,

Ma précieuse amie Audrey et le blog qu'elle a créé au début de l'année ont réveillé chez moi beaucoup d'inspiration et une idée, celle de concocter à mon tour un petit site... Un endroit où se balader de temps à autre, pour découvrir et faire découvrir de jolis mots (de ceux qu'on rêverait d'avoir écrit tant ils explicitent avec perfection un sentiment fugace, un ressenti très fort mais aux contours un peu flous...), des morceaux de musique, de belles photos, des tableaux, des dessins, des films-coups de coeur... Bref, tout ce qui touche à l'art et qui émaille notre quotidien de lumière et d'inspiration.
J'ai surtout commencé à déposer dans cette sorte de boîte aux lettres des textes que j'aime et que j'avais envie de partager, quelques photos, des reproductions de tableaux ou de sculptures qui me touchent.
Ce que j'aimerais vraiment, c'est que ce site ait aussi des traces de vous, vous qui partagez peut-être avec moi ce goût pour les jolies choses, qu'elles soient écrites, chantées, fi
dans la nature tout simplementlmiques, photographiques, peintes ou dessinées, ou bien essaimées autour de nous, tout simplement.
L'idée, c'est de vous envoyer de temps à autres une invitation à participer à un petit projet (envoyer un écrit sur un livre ou un film que vous avez particulièrement aimé et que vous souhaitez faire partager à d'autre, poster une photo ou une image que vous aimez particulièrement...). Je vous enverrai cette invitation par mail et vous pourrez (ou non!) y répondre sur ma boîte-mail à moi. Je me chargerai ensuite de créer les dossiers regroupant vos traces à tous sur le blog et de les mettre en ligne.
Bien sûr, je ne veux surtout pas imposer quoi que se soit à quiconque et personne ne doit se sentir obligé de répondre à mes invitations. Laissez-vous juste tenter quand l'envie se fera sentir d'écrire ou de poster un petit trésor, ou bien contentez-vous d'aller jeter un oeil sur ce que d'autres auront posté. Le but est de se faire plaisir, de partager ensemble de belles choses, pas de se sentir contraint!
En guise d'inauguration, je vous lance cette invitation, assez bateau mais qui, j'espère, me (et vous!) donnera plein d'idées d'achat pour cet été!:
Quel est le (ou les!) livre qui vous a le plus marqué et que vous aimeriez faire découvrir à d'autres?
Je vous souhaite une bonne balade sur mon blog et vous embrasse tous,

Noëmie

Repost 0
Published by noëmie-joyaux
commenter cet article