Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

 

 

 

 

C'est une expression

 

c-est-une-expression.JPG

 

- Photographies de Monika Jurga et de Dorothy Shoes

- Textes de Noëmie Joyaux

 

 

 

 

 

 

 

 

"A fleur de peau"

Quand les émotions reviendront butiner ma peau de pétale

semant dans chaque pore

leurs graines d'épines, leurs empreintes de bleuet,

je tremperai la pulpe de mes doigts dans une poudre de malachite

et de mes pouces verts,

changerai les carnivores en sensitives

et les chardons en digitales.

 

à fleur de peau

photographie de Monika Jurga

https://picasaweb.google.com/109378017122539533062

 

 

 

 

 

 

 

"La clef des champs"

Dans les épis me tailler

un jupon d'orge sauvage et une couronne de graminées.

Chercher dans le jeu de tes doigts

la clef du royaume où je suis reine ensoleillée

et mon empire, une terre d'or en fusion.

 

clef des champs

photographie de Dorothy Shoes

http://www.dorothy-shoes.com/Monologues-Dystopies

 

 

 

 

 

 

 

"Le vague à l'âme"

Ces jours de petite tristesse

où l'on se plaît à choyer du noir,

à se laisser chavirer un peu.

Comme les enfants,

faire semblant de se laisser cueillir par la vague

  et au dernier instant s'élancer,

pour renouer avec la tranquilité des plages.

 

vague à l'ame

 

photographie de Monika Jurga

https://picasaweb.google.com/109378017122539533062

 

 

 

 

 

 

 

"Tour d'ivoire"

De là-haut, on doit prendre la froideur des étoiles et la pâleur de la lune,

la blancheur mortifère d'un trésor taillé dans l'os et le verre.

Je préfère marcher dans le vert des rizières,

ces terres basses où le ciel semble s'incliner

pour poser sur vos épaules une étoffe tiède,

à la douceur de nuage.

 

Tour-d-ivoire.jpg

photographie de Dorothy Shoes

http://www.dorothy-shoes.com/Monologues-Dystopies

 

 

 

 

 

 

 

"Naître de la dernière pluie"

Fugueuse de nuages sombres,

fluide voyageuse irresistiblement attirée par la terre,

la pluie pose ses sceaux de fraîcheur sur le monde,

un regard de première fois sur toute chose.

On devrait naître plus souvent de la dernière pluie...

 

naitre de la dernière pluiephotographie de Dorothy Shoes

http://www.dorothy-shoes.com/Monologues-Dystopies

 

 

 

 

 

 

 

"Lune de miel"

Ces nuits de plein soleil où les amants se savourent sous les rayons de la lune,

comme des desserts de miel sur un lit de coton.

 

lune-de-miel.JPG

photographie de Monika Jurga

https://picasaweb.google.com/109378017122539533062

 

 

 

 

 

 

 

"Se faire un sang d'encre"

Ces soirs où la nuit s'insinue dans nos veines,

goutte à goutte de lune

distillant du bleu dans nos rêves.

Pour ne pas s'ombrer,

il s'agira d'attiser le feu des étoiles,

s'accrocher à la traîne des comète

choisir la lueur et le mouvement,

plutôt que les bleus

et l'enlisement.

 

sang-d-encre.jpg

photographie de Dorothy Shoes

http://www.dorothy-shoes.com/Monologues-Dystopies

 

 

 

 

 

 

 

  "Dormir à la belle étoile"

Dormir au contact d'une jolie flamme,

dans une étreinte furtive et étincelante

qui laissera au creux des bras

une morsure de comète

et des lueurs de mort dorée.

  dormir à la belle étoile

photographie de Monika Jurga

https://picasaweb.google.com/109378017122539533062

 

 

 

 

 

 

"Graver dans la mémoire"

Un jour nous serons vieux mon amour

et si nos jambes ne peuvent plus nous porter,

je ferais venir  les voyages à nous

en te contant l'histoire de chacune de nos rides :

bonheurs minuscules,

joies immenses,

ombres éphémères,

éclats de vivre.

Un jour nous serons vieux mon amour

mais plus riches que des rois,

nos têtes couronnées d'or blanc

et de souvenirs en diamant.

 

poème inspiré de la première phrase du refrain de "One day" d'Asaf Avidan

http://www.youtube.com/watch?v=A16VcQdTL80

 

Graver-dans-la-memoire.jpg

photographie de Dorothy Shoes

http://www.dorothy-shoes.com/Monologues-Dystopies

 

 

 

 

 

 

"Briller de mille feux"

Briller de mille feux,

pas un de plus, pas un de moins.

Pour la beauté du geste,

allumer un nombre exact de petits incendies

et entretenir leur flamme,

pour continuer à faire dorer son coeur,

 enluminer ses yeux.

 

 

Beau comme un jourphotographie de Dorothy Shoes

http://www.dorothy-shoes.com/Monologues-Dystopies

 

 

 

 

 

 

"Beau comme un jour"

Souvenir d'un homme de passage

qu'une femme a voulu sertir dans quatre mots,

que chaque journée lui rappelle

son sourire de matin qui chante,

sa présence d'incendie

entre les pierres froides de la maison.

 

jour.jpg

photographie de Monika Jurga

https://picasaweb.google.com/109378017122539533062

 

 

 

 

 

 

 

"Belle en diable"

Bâton de rouge,

nuage de poudre

et pointe de crayon,

les femmes s'emparent chaque matin de leurs armes minuscules

pour prendre d'assaut les regards de ceux qu'elles croisent,

attiser les yeux,

et enflammer le diable.

 

belle en diable

photographie de Monika Jurga

https://picasaweb.google.com/109378017122539533062

 

 

 

 

 

 

 

"Lever les voiles"

Son voile dissimule-t-il une femme en suspens,

oscillant secrètement

entre le désir de rester bercée par les vagues du tissu

et la tentation de hisser soudain les voiles?

 

femme voiléephotographie de Monika Jurga

https://picasaweb.google.com/109378017122539533062

 

 

 

 

 

 

 

"De fil en aiguille"

Jolie poussée de croissance

sur son de talons qui claquent.

De fille en aiguilles,

devenir femme

et danser sur la pointe des cimes,

la tête au-dessus des nuages.

 

de fil en aiguilles

photographie de Monika Jurga

https://picasaweb.google.com/109378017122539533062

 

 

 

 

 

 

"Etre aux anges"

Etre moi,

être à toi

ce sont les îles et les ailes,

la fusion d'un nous qui se conjugue pour occulter parfois

toutes les autres personnes.

Etre un nous,

être aux anges;

quelque part entre le ciel et la terre,

là où se marient les plumes et la braise,

la douceur et la flamme.

 

fille de l'air

photographie de Monika Jurga

https://picasaweb.google.com/109378017122539533062

 

 

 

 

 

 

 

"La fleur de l'âge"

Garde moi sous le soleil de ta présence

que je continue à grandir

et à sentir tourner la corolle de mes robes

autour de mes longues tiges

de jeune femme en fleurs.

 

fleur de l'age I

photographie de Monika Jurga

https://picasaweb.google.com/109378017122539533062

 

 

 

 

 

 

"La cerise sur la gateau"

Je croque la vie à petites bouchées plutôt qu'à pleines dents,

histoire de ne pas finir le gateau trop vite.

Et la cerise,

je la mange par petites bouchées,

pour ne pas me laisser duper :

le meilleur n'est pas pour la fin,

mais tout au long du goûter.

 

cerise-sur-le-gateau.jpg

photographie de Monika Jurga

https://picasaweb.google.com/109378017122539533062

 

 

 

 

Partager cette page

Repost 0
Published by