Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

 

 

 

Les Petites Broutilles (1)

  ...écrites par Noëmie

 

 

"C'est toujours le même poème imparfait que j'écris et réécris

pour tenter en vain de capter l'insaisissable beauté du monde."

 

B. Mazo

 

 

 

Ange:

Il est temps de rendre leurs ailes aux hommes et de déplumer les anges.

Se débarrasser de la couronne incertaine d'une auréole,

quitter la blanche neutralité de robes étriquées.

Ne garder que les ailes

pour faire le grand saut

et devenir nos propres anges gardiens.

  ange.jpg

Akinom Agruj

https://picasaweb.google.com/109378017122539533062

 

 

 

 

Arbre:

Pieds enracinés dans les profondeurs de la terre

bras élancés vers le ciel

les arbres ont des silhouettes de créatures hésitantes

lorsqu'on les surprend nus.

 

arbre

  Aan

https://picasaweb.google.com/anyaviajes

 

 

 

 

Automne:

Désir insensé de retarder l'hiver ou coquetterie de vaniteuse,

l'automne s'effeuille par fragments minuscules

dans le doux bruissement d'un vêtement qui tombe.

 

feuille.jpgAan

https://picasaweb.google.com/anyaviajes

 

 

 

 

Bain:

Je me love dans ce cocon fluide comme on se fond entre les bras d'une saison chaude.

Senteurs de fleurs de cerisier

Sensation de caresse liquide et enveloppante

Douce langueur d'une fin de journée.

Je me distille dans l'eau brûlante et m'évapore dans une brume parfumée.

  PrincessesOublieesOuInconnues_pl.jpg

 Rebecca Dautremer,

 Princesses oubliées ou inconnues

 

 

 

 

 

Balançoire:

Quitter la terre ferme

et tendre les pieds vers les étoiles;

S'élancer de plus en plus haut

avec la sensation délicieuse

qu'il ne tient plus qu'à un fil de nous envoler.

Les enfants savent qu'il existe des passerelles

entre la terre et le ciel.

  balancoire.jpg

Akinom Agruj

https://picasaweb.google.com/109378017122539533062

 

 

 

 

 

Bas:

Chrysallide de soie où glisser ses jambes

et laisser voler la promesse de tous les possibles...

 

bas.jpg

  Akinom Agruj

https://picasaweb.google.com/109378017122539533062

 

 

 

 

 

Cactus:

Totems sauvages hérissés dans le désert,

vous semblez avoir choisi la morsure du soleil et la dureté des pierres

pour envoyer les hommes se chercher d'autres divinités à honorer.

 

cactus.JPGAan

https://picasaweb.google.com/anyaviajes

 

 

 

 

 

Coquelicots:

Fragiles allumeuses,

jupons retroussés à tous les vents,

qui jouent à provoquer le cueilleur

avant de rétracter pudiquement

le froufrou froissé de leurs robes rouges.

 

coquelicots.jpgAan

https://picasaweb.google.com/anyaviajes

 

 

 

 

 

Coquillage:

La petite sirène s'est encore cassé un ongle.

 

coquillage.jpeg

studiolily.fr

 

 

 

 

 

Epices:

Fleur de sel et anis étoilé

cardamome, gingembre râpé

poivre vert, safran et cannelle

poudre d'amande et citronnelle,

piments oiseaux et cinq parfums,

camomille et fleur de thym.

Curieux mélange mais sans conteste,

la recette de mots épicés que je préfère.

 

les-epices.jpg

 

 

 

 

 

 

Etoile filante: 

Etincelle de vie criblée dans la nuit.

Dernier sursaut de lumière au bord de l'essoufflement.

 

etoile

 

 

 

 

 

 

Flammes:

Silhouettes insaisissables de danseuses argentines,

vous faites crépiter vos talons sur un parquet de braises

et tournoyer vos robes incendiaires au rythme du brasier.

Le flamenco expire à petit feu

dans un rougeoiement d'étincelles et de robes qui se consument.

  flamme-copie-1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Galet:

Le savon préféré de la mer.

Celui avec lequel elle s'est tant frottée que personne ne sait plus

qui de l'eau ou de la pierre

renferme ce parfum de sel et d'embruns.

 

galet.jpgAan

https://picasaweb.google.com/anyaviajes

 

 

 

 

 

Grains de beauté:

Les pointillés que ma peau te laisse

l'air de rien

pour indiquer le chemin à tes baisers.

 

grain-de-beaute.jpg

 

 

 

 

 

 

Mascara:

C'est du velours posé sur les yeux,

une traîne derrière laquelle se cacher les prunelles.

 

mascara

 

 

 

 

 

 

Mobiles:

Colliers de perles, de coquillages, de verroteries et de breloques, que l'on accroche au cou de sa maison. Cliquetis de pendeloques dans un courant d'air, reflets de lumières sous une caresse de soleil: un peu de coquetterie à domicile.

 

mobiles.JPGAan

http://picasaweb.google.com/anyaviajes

 

 

 

 

 

Neige:

Les nuages ont déployé leur traîne de mariée

et saupoudré de dentelles la nature endormie.

En un battement de ciel, fleurs sauvages et mauvaises herbes

ont revêtu des habits de reine.

 

neige.jpgAan

https://picasaweb.google.com/anyaviajes

 

 

 

 

 

Nuages:

Petit bonheur fugace de soudain lever les yeux au ciel

et de se perdre dans un paysage de mer inversée.

Le temps d'un regard, la réalité s'altère;

apparition d'un océan d'écume au-dessus de la tête.

 

nuageAan

https://picasaweb.google.com/anyaviajes

 

 

 

 

Nuit:

En enfilant sa robe du soir, la nuit a dû briser sa rivière de diamants.

La gorge mise à nue et ses brillants répandus aux quatre vents,

il ne lui restait plus qu'à piquer sur son corsage

une broche d'opale aux reflets de pleine lune. 

 

lune

 

 

 

 

 

 

Oiseau:

Les hommes mettent-ils les oiseaux en cage

pour  avoir à toute heure une petite musique  à portée d'oreille

ou parce qu'ils ont l'illusion de capturer ainsi

le fragment d'une liberté qui toujours leur échappe?

  oiseau.jpgAkinom Agruj,

https://picasaweb.google.com/109378017122539533062

 

 

 

 

 

 

Ombre:

Cette soeur silencieuse qui toujours m'accompagne

aime parfois s'extraire de son enveloppe gemelle

pour devenir chimère de papillon ou silhouette de géante effilée.

On dit fidèle comme une ombre

mais il y a un brin de frivolité dans cette loyauté si parfaite.

 

ombre.JPGAkinom Agruj

https://picasaweb.google.com/109378017122539533062

 

 

 

 

 

Papillon:

Un peintre n'aura pas su résister à l'invitation subrepticement lancée par ces petites palettes.

Caresses de pinceau et pigments de couleurs doucement saupoudrés, il ne fallait pas risquer de voir s'envoler le minuscule chef d'oeuvre avant de l'avoir achevé.

 

Papillon.jpg

 

 

   

 

 

 Rails:

Comme pour les sentiers battus: toujours chercher à en sortir.

S'extraire des routes d'acier trop profilées,

Desceller les traverses et oser un écartement moins constant.

Se frayer un chemin à soi

Et sur cette  voie nouvelle

S'élancer en souriant dans l'inconnu.

 

rails.JPGAkinom Agruj

https://picasaweb.google.com/109378017122539533062

 

 

 

 

 

Robe:

Glisser ses hanches dans une corolle de soie rouge

et secrètement espérer qu'un homme veuille bien l'effeuiller.

Tel est le joli paradoxe de ces pétales éphémères:

les robes sont faites pour être enlevées.

 

robe-2.jpgAkinom Agruj

https://picasaweb.google.com/109378017122539533062

 

 

 

 

 

Tournesols:

Toujours en quête de lumière, ces petits astres semblent me tourner le dos quand je les mets en vase.  

Sans doute le prix à payer, pour avoir un bouquet de soleils dans sa maison.

 

tournesols George SpadeGeorge Spade, "Domaine du tournesol jaune"

http://www.123rf.com/profile_sgv

 

 

 

 

 

Verni:

Les femmes peignent leurs ongles de verni

comme on appose le sceau rouge de la noblesse sur une lettre.

D'un coup de pinceau furtif et doux,

elles déposent un peu de grâce

sur cette parcelle de corps, jugée peut-être trop roturière.

Il y a une trace de fragilité dans toute coquetterie de femme.

 

vernis.jpgAkinom Agruj

https://picasaweb.google.com/109378017122539533062

 

 

 

 

 

Verre à pied:

Je trouve que l'on devrait dire "une verre à pied".

Il ressemble tellement à un petit verre de table

qui aurait voulu faire sa coquette

et chausser des talons le temps d'un repas.

 

verre-a-pied.jpg

 

 

 

 

 

 

Vert:

Teinte vive des rizières,

Petit trésor de verre poli que les vagues déposaient à mes pieds quand j'étais petite,

Odeur des beaux jours qui accompagne l'herbe fraîchement coupée,

Caresse suave et poivrée de la feuille de menthe dentellée que je pose sur ma langue,

Minuscule perle de lumière que le ver luisant fait briller dans les jardins en été,

Couleur de la robe que je mets pour faire briller ses yeux,

Goût acidulé des noisettes que l'on a voulu croquer trop tôt,

Mariage miraculeux des couleurs de la mer et du soleil.

 

 

vert-copie-1.jpgAkinom Agruj

https://picasaweb.google.com/109378017122539533062

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cette page

Repost 0
Published by