Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 septembre 2012 4 27 /09 /septembre /2012 11:48

 

 

 

 

 

Et les belles découvertes de l'été sont...

 

 

 

 

 

 

 

Nadine L.:

 

Tu peux conseiller aux gens de s'intéresser à Die Brûke, aux origines de l'expressionisme au  début du XXème en Allemagne. J'ai vu l'expo avec ma mère au musée des beaux-arts à Quimper cet été, j'ai été bouleversée et elle aussi!


die brucke 1L'artiste Marcella, huile sur toile d'Ernst Ludwig Kirchner (1910)

 

 

die-brucke-lorigine-lexpressionisme-allemand--L-Ej7wDw

Nu couché au miroir, d'Ernst Ludwig Kirchner (1910)

 

 

 

 

 

Fanny:

 

J'avais envie de te faire partager mes deux découvertes de cet été.

 

Tout d'abord un musée que j'ai découvert au Danemark, lors de mon petit séjour. Le musée d'art moderne de Louisiana m'a réconcilié avec les musées et à changer l'idée que j'en avais. Pour moi, un musée c'était un espace clos, fermé, sombre, froid... bref pas très agréable !!! Bon, ok, je n'ai pas visité beaucoup de musées, je dois bien l'avouer et c'est aussi pour ça que j'avais une vision peu gratifiante. Alors que ce musée est à l'opposé de tout ce que je pouvais penser... Il est très ouvert sur l'extérieur, un jardin magnifique parsemé d'œuvres d'arts, des peintures, des sculptures, des architectures plus différentes les unes que les autres... et une vue imprenable sur la mer Baltique et la Suède non loin de là... Bref une journée des plus agréables. 

 

19_Musee-Lousiana.JPG

Ma deuxième découverte est musicale, of course!!!!, une artiste que j'ai pu applaudir au festival "Les Escales" à St Nazaire. Une voix envoutante, une énergie sur scène qui te transporte, et des chansons magnifiques. Un grand merci donc à cette artiste, qui se nomme Imany!!!

http://www.youtube.com/watch?v=L4tF9EnbcxU:   Cette chanson parce que c'est ma préférée, et que les paroles m'inspirent beaucoup.

http://www.youtube.com/watch?v=VuWN6cO5-SU :   Et ça c'est le live d'un festival cet été!!! La qualité n'est pas top mais ça montre juste l'énergie et le partage qu'elle a avec le public.

 

 

 


Hervé :

Personnellement, j'ai fait tout l'été avec 2 choses:

 

1- en lecture: Les Piliers de la terre, de Ken Follett, qui est un long feuilleton médiéval tournant autour de la construction des cathédrales, dans l'Angleterre du 14eme siècle; sympa, et excellent scenario pour Hollywood. Il parait qu'il a commis, en guise de suite, 2 autres briques, que j'attaquerai peut être en juillet 2013... 

Pour l'instant je me repose (??) avec Le monde selon Garp d'Irving, que je trouve vraiment sans aucun intérêt ( je me dis tous les jours que je vais laisser tomber, mais...): comme dans ses autres romans, il lui faut 4 pages pour énoncer une situation qu'un bon écrivain traiterait en 20 lignes. Après Dernière nuit à Twisted River (même reproche), c'est le dernier Irving que je lirai.

 

2- en musique: de juin à aujourd'hui, je fais tourner en boucle le CD de Rufus Wainwright, Out of the game, que je trouve magnifique d'un bout à l'autre : voix remarquable, mélodies et arrangements excellents, qui en font un objet sonore qui tranche avec tout le vrac à prétentions musicales qu'on nous sert en permanence (en France cet été, ne l'ai jamais entendu à la radio!!...).

http://www.youtube.com/watch?v=6KvTDeHlIfI

 



 

Marion :

Je t'avais parlé du peintre découvert cet été, Gerhard Richter. Il s'agit d'un peintre allemand du 20ème siècle, toujours vivant, et dont on peut admirer les œuvres dans plein d'expos. Je l'ai donc découvert au musée Beaubourg cet été.

Son oeuvre, qui s'étend sur plus d'un demi-siècle, est bien vaste: des paysages, des portraits, des natures mortes, de l'abstrait (qui emporte moins tous mes suffrages...).

J'ai été extrêmement touchée par ses portraits, qui s'apparentent pour moi à de la photographie, tant le trait est fin et réaliste. J'ai eu un véritable coup de cœur pour ce portrait de sa fille qui est un bijou, tant du point de vue artistique qu'émotionnel. Voilà, je te souhaite une belle découverte à ton tour...


gerhard-richter-front--2-.jpg

Betty, huile sur toile de Gerhard Richter (1977)

 

 

 

 

Philippe :

De mon côté, la découverte culturelle a été les préludes de Abel joués à la viole de gambe. Voyage dans le temps et yoga au niveau des connexions synaptiques, voilà l'effet (escompté ou pas) que ça me fait.

http://www.youtube.com/watch?v=ATNF2cwbmpo&feature=relmfu

http://www.youtube.com/watch?v=oYOv8QK2dKs

Et pour ceux qui voudraient découvrir cet instrument (qui n'est pas l'ancêtre du violoncelle): 

http://www.youtube.com/watch?v=5GsqictzH00, en anglais s'il vous plait.

 

 

 


Béné :

Ma découverte estivale s’est faite autour du vélocipède.

Par l’exercice de ma profession (note de Noëmie : Béné est commissaire priseur), j’ai le bonheur de faire des découvertes quotidiennes dans des domaines très divers. C’est à l’occasion de la préparation d’une vente aux enchères sur les vélocipèdes que j’ai appris.

En effet, à Poitiers aura lieu le samedi 29 septembre à 14h30, cette  vente aux enchères. Elle sera en mode vintage, avec deux bicyclettes qui prendront hardiment la route de rentrée d’école. La star de cette vacation est un vélocipède Michaux des années 1868-1869 car elle domine les débats.

Ce vélocipède possède l’avantage d’avoir sa plaque de fabricant à l’adresse du 27, rue Jean-Goujon à Paris, où se tenaient les ateliers de Michaux et compagnie. Rappelons que Pierre Michaux est l’inventeur de ce que l’on appellera la "pédale". Les Michaux sont aussi les créateurs émérites du frein actionné par les poignées du "dirigeoir", comprenez le guidon et aussi des jantes susceptibles de recevoir un bandage en caoutchouc plein. Le deux roues est promis à un brillant avenir... L’autre vedette de cette vacation est un Grand Bi Michaux des années 1868-1870. L’équilibre sur ces engins a deux roues relève de la prouesse sportive !!! Chapeau bas aux emprunteurs de cette locomotion ! Je vous invite à découvrir ces petites merveilles… (Petit clin d’œil à papa Joyaux, quand l’amour du vélo nous tient !).

 Decouvertes-estivales-0081.JPG

 

Decouvertes-estivales-0083.JPG

 

 

 

 

 

Nadine M.:

 

Probablement, même en restant humble (peut-être pas objective, mais c’est pas grave) j’ai assisté au concert de cette décennie…

Une très grande chanteuse, danseuse, actrice, femme d’affaires, provocatrice qui traverse le temps sans en avoir l’air, qui remue les foules à chacun de ses passages à travers le monde, qui, dès son apparition sur scène fait monter l’adrénaline de chacun d’entre nous, les vibrations humaines envahissent notre corps pour laisser exploser les cris, les larmes, les émotions qu’ont lui offrent sans compter…

C’est par moment indescriptible, on reste l’ado d’autrefois, on n’oublie son identité, sa situation familiale, on est là dans l’ici et maintenant et rien ne nous arrête dans ce délire magnifique de quelques heures…

Vous l’avez  bien sûr reconnu la reine de la pop, bien sûr, c’est la grande, très grande MADONNA que j’aime comme une vraie fan…

 

 

 

 

 


Julie:

 

Voici mon coup de cœur de l'été : le livre Chroniques de San Francisco d'Armistead Maupin. C'est pas tout neuf mais j'ai trouvé ça rafraîchissant, amusant, assez délicieux ...
Mon autre coup de cœur de l'été est le Canal du midi près de Carcassonne, où il fait bon de pique-niquer et de faire la sieste. Sa quiétude permet de rêver, de s'évader ...


canal_du_midi_photo.jpg

 

 

 

 


Christiane:

Je te fais part de 3 belles découvertes de cet été.
Dans le cadre des Nuits Romanes (manifestations gratuites autour de la découverte du patrimoine roman du Poitou-Charentes) nous avons été émerveillés par 3 spectacles que je qualifierais d'extraordinaires.


* A Celle-l'Evescault , dans la Vienne, nous avons rencontré la Compagnie Pyramid  (www.cie-pyramid.fr/).
Ce groupe de danseurs, dans la lignée des préceptes du mouvement hip-hop, nous a séduites Julie et moi. Leur prestation est extraordinaire, porteuse de sens, esthétique, belle et nous a beaucoup émues.


* A Esnandes, en Charente-Maritime,  nous avons retrouvé La Compagnie Carabosse (
www.ciecarabosse.fr/). Ils sont venus au Vietnam à Hué en Avril 2012 (voir sur le lien "cadeaux et souvenirs")... et je regrette de ne pas l'avoir su plus tôt, peut-être auriez-vous pu les voir ??!! 
Ce groupe met en lumières et anime les lieux qu'ils investissent à l'aide de centaines de pots en terre remplis de cire (agréablement parfumée) appelées Installations de Feu et  des "structures" de leur fabrication qui ressemblent à des grosses "lampes de chevet" ou à des cheminées perforées dans lesquelles ils mettent un "feu d'enfer" et qui mettent une ambiance tout simplement féerique.
Tous les yeux s'écarquillent et l'émotion rentre par tous les pores de la peau !! Le feu a toujours beaucoup d'attraits et d’intérêts, mais là il est transcendé .
Je croyais avoir atteint le sommet des émotions avec La Compagnie Carabosse, c'était sans compter sur un autre spectacle...


Compagnie_Carabosse_08_2011-010.jpg

 
Compagnie_Carabosse_08_2011-047.jpg

 

Compagnie_Carabosse_08_2011-055.jpg

 

* A Esnandes toujours, le même jour! La Compagnie Transe Express (www.transe-express.com/) et leur CARILLON CÉLESTE !
Alors-là, les mots me manquent et l'émotion a été telle qu'il nous a fallu quelques jours pour ne plus être "habités" par cette féerie majestueuse !!
Ces musiciens carillonneurs suspendus à cette forme fantastique, en pleine nuit, éclairés par les installations de feu nous ont émus aux larmes. Ce fut une soirée de conte de fées !! Le temps et l'espace nous étaient comme étrangers et pourtant nous étions au centre, nous en faisions intégralement partis !!

J'ai rarement ressenti un tel sentiment et il me tarde d'avoir le calendrier de ces deux compagnies pour les rejoindre l'année prochaine !!

 

 

 


Priscille:

Excellente idée de plaisirs à partager....
J'ai tout de suite pensé, en lisant la question, à ce lieu magique qu'est le Théâtre de la Mer à Sète (34).

J'avais eu l'occasion d'y aller il y a quelques années et j’avais été estomaquée. La magie a encore opéré lors de cette deuxième fois. Imaginez une scène donnant à pic sur la mer Méditerranée; votre champ visuel se partage entre les musiciens en avant-plan, et les bleus du ciel et de la mer en arrière-plan. Si les musiciens sont bons, vous décollez... s'ils sont mauvais, vous leur pardonnez (presque).


theatre-de-la-mer-290-554.jpg
Plus tard (et c'est pourquoi il est toujours bon d'avoir du temps pour laisser venir les réponses), j ai aussi pensé à cette merveilleuse BD que d'aucuns auront sûrement déjà lu... Poulet aux prunes de Marjane Satrapi. Un pur plaisir dans la simplicité poétique et puissante que sont les œuvres de cette auteure.

 

 

 


Noëmie :

Les découvertes culturelles de l’été dont je veux me souvenir longtemps… :

 

- Le très beau film de Terence Mallick, Le Nouveau Monde. Le travail d’orfèvre du réalisateur, la grâce avec laquelle il capte la lumière, filme la nature ; sa réflexion subtile sur la symbiose possible entre l’homme et la nature, sur les dérives de la civilisation ; l’hymne à la beauté qui se dégage de tout le film et qui laisse une empreinte paisible et silencieuse sur le spectateur.

http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=56147.html 

 

- La découverte des macarons parisiens… Je ne connaissais que ceux de ma région, les macarons de Montmorillon, mais alors là… découverte extraordinaire d’un nouveau genre ! Mmmmh, ce mélange de consistances craquante-fondante, et les goûts délicieux de fruits ou de fleurs… Mes préférés ? Ceux à la vanille, mais avec un coup de cœur partagé pour ceux à la framboise et à la rose. Merci Pierre et Cédric pour cette belle découverte !


macaron1.jpg

- Le joli livre de Françoise Héritier, Le sel de la vie, cadeau magique que m’a offert ma sœur Sophie.

Un livre qui égraine tout ce qui fait le piquant de la vie : une liste de petits bonheurs sensoriels et émotionnels qui cristallisent ce qui donne sens et consistance à la vie ; ces petites choses minuscules qui méritent qu’on s’en souvienne et auxquelles il est si important de continuer à prêter attention. L’écriture est belle et pleine de simplicité mais ce qui fait surtout la force du livre, c’est la capacité de l’auteur à évoquer des souvenirs extrêmement personnels et à réveiller un écho tout aussi personnel chez son lecteur. Le livre se referme et l’on a envie de saisir un crayon pour commencer sa propre liste…

 

- Le cinéma en 3 dimensions ! J’ai vu mon premier film en 3D et j’ai retrouvé en un clin d’œil les sensations d’enfant que j’avais ressenties, petite, devant les animations  du Futuroscope : on chausse des lunettes et on se retrouve comme un enfant de six ans, à tendre la main vers les bonbons Haribo qui explosent du paquet de la pub, pour les attraper…

 

- La très belle voix de Y’akoto,

http://www.youtube.com/watch?v=A9yVF06eLuQ&feature=relmfu 

Celle aussi, à laquelle je ne m'attendais pas, de Lou Doillon.

http://www.youtube.com/watch?v=QXTzKYBDKWE 

Et puis une chanson que j’ai écoutée en boucle tout l’été: O ‘children, de Nick Cave.

http://www.youtube.com/watch?v=mKWydA69o9E 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by noëmie-joyaux
commenter cet article

commentaires